Selon 20 minutes, la police des polices canadienne veut interdire le pistolet électrique. Elle s'appuie sur un rapport commandé par le ministre canadien de la sécurité publique, suite au décès d'un immigrant polonais en octobre dernier qui avait reçu des décharges de Taser à l'aéroport de Vancouver. Cet arme, considérée comme une forme de torture par l'Onu, le Canada souhaite désormais l'utiliser uniquement lors de bagarres ou lorsqu'il y a "une menace de mort ou de lésions corporelles graves" pour le policier. De plus, les policiers canadiens armés de Taser doivent maintenant avoir le rang de caporal, ou 5 ans d'expérience, voir plus si ils sont situés en milieu rural. Paul Kennedy, responsable de la commission civile indépendante, a déjà averti : "si la Gendarmerie Royal du Canada ne peut rendre compte de l'utilisation de cette arme et s'assurer que ses membres l'utilisent adéquatement (...), alors l'utilisation de cette arme sera interdite jusqu'à ce que des mesures strictes et adéquates liées à la responsabilisation et à la formation soient mises en œuvre". Il est quand même désolant de constater que les autorités agissent qu'après le décès d'une personne par Taser...


Retour à l'accueil