Si vous n’habitez pas en région parisienne, vous avez certainement pas vu ces affiches, qui ont étés placées dans les transports en commun jusqu’à début juillet. Cette campagne d’affichage était en faveur du petit commerce et des produits frais : les valeurs de Rungis, le plus grand marché professionnel de France. Le gros problème de ces affiches, c’est qu’elles font directement référence aux années 30 et 40… Cette campagne est même relayée via un site internet dédié (www.combat-avenir.com), avec des rubriques avec un ton de résistance : les troupes, le QG, le combat, ... Mais revenons à ces affiches, qui reprennent des codes visuels de propagande. En effet, si le message est clair, le ton et les visuels utilisés sont des répliques d’affiches datant de la seconde guerre mondiale (voir notre comparatif ci-dessus). Ces affiches sont choquantes, étant donné que l’agence de pub fait ressurgit un lourd passé en le détournant, pire, en l’actualisant. Une campagne assez dangereuse pour l’image de marque de Rungis...

 

Communiqué de Rungis :

 

“La campagne de publicité fait référence aux campagnes de mobilisation de la seconde guerre mondiale. Elle fait un clin d'oeil aux campagnes chocs incitant la population à « l'effort de guerre ». Les armes, divisions blindées et autres escadrilles sont aujourd'hui remplacées par des côtelettes, des casseroles ou des couverts. Le traité réaliste de l'illustrateur Jacques Parnel retrouve la force de ces grands affichistes des années 30-40, pour nous pousser tous à nous engager pour la qualité. Alors, n'attendez pas pour vous engager, battez le rappel autour de vous !”

 

LE + DE SANSURE : Rappelez-vous, c’était en Février dernier que Nicolas Sarkozy avait annoncé son engagement pour “ la France qui se lève tôt”, et c’était à… Rungis ! Vous avez dit coïncidence ? Regardez

 

Retour à l'accueil