« Si vous arrivez à trouver moins cher ailleurs, composez le 32 35 et nous baissons nos prix dans les vingt-quatre heures.» Difficile d’ignorer la promesse placardée dans les parkings des hypermarchés Carrefour , sous l’immense photo d’une borne téléphonique d’urgence. La mise en place de la ligne « alerte prix », en mars dernier, n’a pourtant pas déclenché une avalanche d’appels : a peine 10 000 en 6 mois, annonce la directrice marketing. C’est encore moins que prévu ! Et les écarts de prix étaient si minimes que l’opération n’a quasiment rien coûté... Grâce à ce coup de pub orchestré par l’agence BETC, les dirigeants de Carrefour ont en revanche réussi à convaincre beaucoup de clients qu’ils avaient bel et bien baissé leurs tarifs, après les avoir laissé filer pendant des années. Dans le camp d’en face, on accuse le coup. Leclerc, qui avait fait des prix bas son cheval de bataille, semble pour l’heure incapable de s’aligner ! Même Aldi et Lidl, les rois du hard discount, sont aujourd’hui moins bon marché que la gamme des produits Carrefour Numéro 1 !

©Sprod - Capital.

Retour à l'accueil