Un photographe peu scrupuleux de l'agence de presse Reuters a manipulé un cliché illustrant le conflit entre Israël et le Hezbollah: à gauche, la photo originale, à droite, la photo retouchée par le photographe. Ce dernier nie avoir délibérément essayé de manipuler l'image. Il affirme qu'il a essayé d'éliminer des marques de poussière et qu'il s'est trompé parce qu'il travaillait avec un mauvais éclairage. Pourtant la différence est flagrante ! L'agence a immédiatement répliqué en licenciant son collaborateur et en effaçant des serveurs l'ensemble de sa production sur dix ans, soit 920 clichés. Désormais, la crainte de la manipulation est constante...

©Sprod - AP.

Retour à l'accueil