insolites-municipales.jpg

A Bordeaux (dans la Gironde) : Dans l'après-midi, un électeur a déposé un CD de Carla Bruni-Sarkozy dans un isoloir du bureau de vote principal de la mairie. Celle-ci le garde à la disposition de son propriétaire...

• A Tourcoing (dans le Nord) : Dans le bureau de vote de la rue du Halot, à 15 heures, une dizaine de mamies ont débarqué ! “Certaines ont voté pour les cantonales en croyant que c'étaient les municipales. Il y a en une qui a voulu revoter parce qu'elle avant laissé le rideau ouvert. Il y en a même une qui ne savait plus me dire s'il avait voté pour un maire ou un conseiller général deux secondes après avoir mis son enveloppe dans l'urne” se lamentait un assesseur.

• A Carentoir (dans le Morbihan) : A l'heure d'ouvrir le bureau de vote, les assesseurs ont eu la mauvaise surprise de trouver les portes collées à l'aide de silicone !

• A Wimmenau (dans le Bas-Rhin) : Le président du Conseil général Philippe Richert a appellé les électeurs à ne pas voter pour lui ! Il a découvert une liste publiée par son frère qui le place en tête, alors qu’il n’est pas candidat ! Cette pratique est autorisée dans les communes de moins de 2.500 habitants où selon le règlement des élections municipales, il n'y a pas de déclaration officielle de candidatures et l'on peut être élu sans être candidat.

• A Mana (en Guyane) : L'annexe de la mairie de Javouhey, où se déroulait le vote, dans la commune de Mana, a été cadenassée vers 7 heures du matin par une quarantaine de manifestants ! La gendarmerie a libéré l'entrée vers 9h, soit une heure après le début du scrutin. Les manifestants protestaient contre l'attribution de parcelles à des personnes n'habitant pas le bourg.
Retour à l'accueil