Amende record de 534 millions d'euros pour les trois opérateurs de téléphonie mobile, Orange, SFR et Bouygues Telecom, pour entente illicite. L'instance judiciaire leur reproche de s'être entendus entre 2000 et 2002 pour geler leurs parts de marché, maintenant ainsi leurs prix à un niveau artificiellement élevé, ainsi que d'avoir échangé entre 1997 et 2003 des informations confidentielles et stratégiques sur le nombre de nouveaux abonnements et de résiliation.

Retour à l'accueil