coulisses-enfoires-2008.jpg


Le jeudi 24 janvier, au Zénith de Strasbourg, se produisait Les Enfoirés. Une sorte de grande répétitions avant les dates du samedi 26 et dimanche 27 janvier, filmées pour TF1 et le DVD. Pierre Palmade, Mimie Mathy, Michèle Laroque et les autres montent sur scène devant 10 000 spectateurs déchaînés. C’est dans un décor médiéval que se déroule “Les Secrets des Enfoirés”. Après avoir diffusé le best of des meilleurs moments des Enfoirés en concert, les lumières s’éteignent et on reconnaît déjà les voix d’Hélène Ségara et Pascal Obispo chantonner. Le public couvre les voix de cris de joie et d’un tonnerre d’applaudissements. C’est donc partit pour 3 heures de show. 

Mais l’ambiance hystérique va très vite passer place à une révolution. Les deux écrans géants installés de chaque côté de la scène ne s’allumeront pas une seule fois de la soirée, ce qui laisse place aux hurlements du public, qui ne cesse de scander : “les écrans ! les écrans ! les écrans !”. Un technicien répondra à un spectateur : “Pour les voir allumer, il ne faudra pas louper la diffusion du concert sur TF1 ! Là au moins, il n’y aura pas de fausses notes !”. Sans oublier également le manque de places assises ! Bons nombres de personnes handicapés se retrouvent parfois debout, appuyer sur deux béquilles, alors que de rares places libres sont visibles dans la salle. Les agents de sécurité empêchent toutefois les spectateurs d’y accéder, en se contentant de se justifier : “La place est surprend prise, mais la personne est partie aux toilettes, c’est tout ! Et puis c’est mieux debout, vous êtes plus proches de la scène, vous verrez beaucoup mieux qu’eux, je vous assure !”. 

Difficile également aux artistes de combler les nombreuses périodes de blanc, en attendant que les installations se terminent après chaque chanson… “Hem… bon, ce n’est pas prêt je… euh… on va chanter, d’accord ?” tentera Jenifer tant bien que mal, afin de combler ces longues minutes… 

Seule appréciation de la soirée : les allers et venues des Enfoirés à travers la foule, qui permettent à celle-ci de pouvoir regarder de près les différents artistes présents ! Bref, une répétition à 46€ la place, où durant 3 heures les spectateurs se contenteront de passer environ 45 minutes au total à attendre que les techniciens finissent d’installer les décors, sans avoir droit aux retours sur écran géant, ni même place assise pour certains. Espérons que le show rendra mieux le 7 mars à 20h50 sur TF1

 

Retour à l'accueil