britney-spears---vacu--e-de-force.jpg
L’année commence très fort pour Britney Spears, elle fait déjà parler d’elle, et comme d’habitude en mal. Dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 janvier 2008, elle a refusé de rendre ses enfants à Kevin Federline, provoquant chez elle une hystérie, proche de la folie. Sansure vous explique comment la situation a dégénéré…

Chronologie de cette histoire.


19h00 : Les gardes du corps de Kevin Federline arrivent pour récupérer Sean Preston et Jayden James, afin de les ramener à la maison de leur père. Carla, assistante de Britney Spears, annonce qu’il seront rendu avec du retard et s’excuse. Rapidement, tous se rendent compte qu’il y a un gros problème. Au bout d’un certain moment, Sean Preston, deux ans, sort enfin de la maison.

20h00 : La police est informée qu’il y a un problème au domicile de Britney Spears. Mais une fois sur place ils restent impuissants, n’ayant pas l’autorisation de pénétrer dans la maison…

21h30 : Les avocats de Kevin Federline apportent les documents nécessaires pour faire libérer l’enfant restant. L’avocat est accompagné par cinq voitures de police.

22h30 :
Une douzaine d’agents de police, deux ambulances et de nombreux pompiers se stationnent devant la maison de Britney, tandis que trois hélicoptères la survole. Le cousin de Britney sort de la maison ainsi que son assistante, laissant à l’intérieur la chanteuse avec son autre fils, Jayden James.

23h45 : Britney Spears est évacuée de force de sa maison, sanglée à un brancard, emmenée dans une ambulance, direction l’hôpital Cedars-Sinai. Son fils Jayden James, 16 mois, est évacuée dans une autre ambulance.

Plus de détails…

Britney était enfermée dans sa salle de bains, avec les garçons et refusait d’en sortir. Elle a également refusé de laisser les garçons partir, raison pour laquelle la police a été appelée. Mais également parce que Britney était hystérique. Les ambulanciers ont même dû descendre sa sangle comme pour un malade mental (voir cercle jaune ci-dessus), elle est devenue folle pendant de longues minutes ! Arrivée à l’hôpital, elle est admise aux soins spéciaux. En d’autres termes, ce secteur est destiné aux personnes atteints d’overdose ou qui auraient tenté de se suicider... elle représente donc un danger pour elle-même et les autres ! Et pour cause, à son arrivée au centre médical elle aurai hurlé : “ Je préfère mourir que savoir qu”il va avoir mes enfants”. Finalement, ses examens n’ont révélé aucune substance chez Britney, et qu’elle ne représentait plus de danger. Par conséquent, n’ayant donc plus de raison de la retenir, l’hôpital la laissée sortir ce samedi 5 janvier 2008.

La vidéo de son évacuation.

Retour à l'accueil