Quelque 1.500 billets, principalement des billets de 50 euros, se sont mystérieusement désintégrés depuis juin 2006, dans le nord et l'est de l'Allemagne. Selon des témoins, les billets se désintègrent quand on les touche au moment où on les retire du distributeur ! Des tests effectuées sur les mystérieuses coupures révèlent la présence, non moins mystérieuse, d'acide sulfurique sur ces billets ! Hasard ou acte criminel ? En Allemagne, personne n'est en mesure à l'heure actuelle de répondre à cette question. Elle risque pourtant de préoccuper plus d'un ménage dans un pays où l'on paie principalement ses achats en liquide et où le recours aux cartes de crédit est encore relativement limité... Seule certitude à l'heure actuelle : une réaction chimique s'opère quand les billets porteurs de sulfate se retrouvent au contact de l'humidité, notamment celle liée à la sueur des mains. Le sulfate se transforme en cet acide anciennement appelé vitriol et le papier commence inexorablement à se désintégrer. Les enquêteurs excluent que ces destructions soient dues à une erreur lors de l'impression des billets. Ils craignent en revanche que les auteurs cherchent à prouver qu'on peut détruire l'euro, monnaie adoptée par 12 des 25 membres de l'Union européenne depuis le 1er janvier 2002. Le gouvernement allemand a quant à lui insisté sur le fait qu'il s'agissait "jusqu'à présent d'un phénomène allemand", aucun autre cas n'ayant été signalé dans la zone euro.

Retour à l'accueil