Des incidents ont eu lieu entre du personnel au service du couple américain et un photographe ainsi qu'une caméraman indépendants, qui s'étaient introduits dans leur domaine de Miraval à Correns (Var), le jeudi 24 juillet après-midi. Sansure vous livre toutes les infos de l'échauffourée people de l'été...

LES FAITS

Luc Goursolas, photographe français indépendant, et sa collègue, équipés de puissants téléobjectifs s'étaient introduits, en tenue camouflée, dans les bois qui bordent le domaine de Miraval. Des agents de sécurité (des anciens Special Air Service de l'armée anglaise) les ont repérés puis interceptés, avant de leur demander de bien vouloir les suivre dans le domaine, jusqu'à l'entrée. Deux autres agents de sécurité sont alors arrivés sur les lieux, dont un qui a souhaité regarder dans le sac du photographe et lui faire une fouille au corps. Les gendarmes ayant été prévenus, le paparazzi a refusé de se plier aux désirs de la sécurité, préférant attendre l'intervention des forces de l'ordre. L'un des garde du corps du couple Jolie-Pitt a alors tenté de prendre de force le sac, avant que Luc ne se jette dessus afin de protéger son matériel.

TOUT DÉGÉNÈRE

Les gardes du corps et le chauffeur de Brad Pitt ont alors tabassé le photographe avec son propre talkie-walkie. Et si les trois premiers coups n'ont pas été très douloureux grâce à la housse, le quatrième a été fatal, et a ouvert la tête de Luc et saignait abondamment. Dans la bagarre, il a mordu et cassé le doigt d'un des agent de sécurité. Et alors qu'il touche sa tête et vois son sang sur ses mains, il se met à toucher tous les agents de sécurité en criant "Hépatite...hépatite !" pour leur faire croire à une contamination possible. Les coups se sont alors stoppés net, avant l'arrivée des gendarmes et d'une ambulance.

LES CONSÉQUENCES

Différentes plaintes ont été déposés : Celle du photographe, Luc Gourcelas, enregistrée au titre d'arrestation arbitraire, séquestration, coups et blessures volontaires ; celles d'un agent de sécurité et de deux aides familiales, dont une femme, ont été enregistrées pour coups et blessures volontaires. Le photographe a également déposé plainte pour atteinte à la vie privée et droit à l'image, car le chauffeur de Brad Pitt aurait diffusé sur internet des images de son arrestation. Les gendarmes ont confirmé qu'il n'y avait pas de violation de domicile, puisque que le domaine est ni clôturée ni entouré de panneaux tous les 25 mètres signalant une propriété privée, comme la loi le requiert. Brad et Angelina savent désormais ce qu'ils leur reste à faire pour continuer de vivre sans intrusion à proximité de leur propriété. La suite de cette affaire se réglera devant les tribunaux...

LE SÉJOUR DES JOLIE-PITT EN FRANCE

Si leur séjour dans leur bâtisse du XVIIe siècle, au cœur de 400 hectares de forêts et de vignobles varois, n'est prévu que pour 3 ans, Angelina Jolie et Brad Pitt ne quitteront pas la France par la suite ! En effet, ce dernier a offert une maison sécurisée d'une valeur de 25,5 millions à Angelina, au-dessus de Cannes. Les murs sont doublés en kevlar en cas d'attaque et elle peut y vivre pendant trois jours en autarcie.
De plus, c'est le magazine américain People qui aurait remporté les enchères afin d'obtenir les premières images des jumeaux Knox Leon et Vivienne Marcheline : entre 10 et 15 millions de dollars ! Les photos des jumeaux Jolie-Pitt seront donc dévoilées dans une prochaine édition de People, et l'argent sera reversé à deux associations caritatives.

Sources : AFP - lematin.ch - Purepeople.com

Retour à l'accueil