Facebook a déposé le 18 juillet dernier une plainte, à la cour américaine du district de San Jose en Californie, contre le site allemand StudiVZ. Ce dernier, un réseau étudiant créé en 2004, est accusé de plagiat par Facebook, qui demande le versement de ce que StudiVZ a pu gagner au titre de dommages et intérêts. Marcus Riecke, CEO de StudiVZ, a réagit à l'évènement : "Maintenant que Facebook, en dépit de beaucoup efforts, n'a pas eu de succès sur le marché allemand, la société cherche à entraver StudiVZ par une action en justice. Leur stratégie semble être : Si vous ne pouvez pas les battre, poursuivez les. Il existe de nombreux réseaux sociaux. Facebook n'était pas le premier et n'est certainement pas le seul. En essayant de nuire à StudiVZ dans le cadre d'un procès, Facebook a l'arrogance de revendiquer un monopole sur les sites de réseaux sociaux que les faits montrent qu'il ne mérite pas."


Retour à l'accueil