diams-voici-clash.jpg

 

Cette semaine, Voici fait sa couverture avec la chanteuse Diam’s. Et selon le site purepeople.com, cette une n’a pas du tout fait plaisir à la jeune femme de 27 ans. En effet, c’est une photo prise lors des Victoires de la Musique, sur laquelle elle est très émue, avec pour titre “Diam's, grosse fatigue. Brisée, elle veut tout arrêter”, qui a déclanché une soif de vengeance chez la chanteuse.

Ce lundi matin à 10h50, elle fait irruption dans les locaux du magazine Voici (Groupe Prisma Presse), passe derrière le comptoir, dans un état second, se rue sur le standard, et l'explose à coups de poings. Les réceptionnistes sont paniquées, demandent l'intervention d'un membre de la rédaction pour contenir la jeune femme qui hurle : “Vous cassez ma carrière !”. Le chef des infos se dévoue, et arrive dans le hall. Il paye pour tous : Diam's le colle au mur. Le rédacteur en chef, n'ayant pas de courage au début, décide finalement de se joindre la scène. Quelques claques, coups de pieds, un coup de boule, et quelques menaces plus tard, la chanteuse lance un : “Toi, maintenant, je connais ta tronche... je vais te retrouver !” La police arrive nombreuse sur les lieux quelques instants après. “Je suis venue seule et sans garde du corps, je reviendrai” promet Diam’s.

Une réunion de crise se serait déroulée dans les locaux de Voici peu après l’incident. Les principales consignes : ne pas ébruiter l'affaire (trop tard !), aucune plainte ne sera déposée, et les dégâts seront constatés par huissier. Philippe Labi, éditeur du magazine people, a déclaré au site purepeople.com : “Il ne s'est rien passé. Pas de commentaire... […] Bon, elle est fatiguée, énervée. C'est une chic fille, on l'aime bien.”

Un second round aura probablement lieu... Mais devant les tribunaux ou à nouveau au 15 rue Galvani à Paris ? A suivre…

LE + DE SANSURE : Diam's n'est pas la seule à avoir débarqué chez Voici.
Rappelez-vous de Sandrine Bonnaire en 1995... culte ! Regardez :
(à 01:48)


Retour à l'accueil