p-e-truque.jpg

Scénario, manipulations des candidats, bakchichs au conducteurs, … Tout laisse penser que l’émission de télé-réalité de M6 est bidon depuis la première saison ! Pourtant il y a aussi quelques avis qui veulent faire valoir son authenticité. Sansure liste les pour et les contre afin que vous vous fassiez votre propre opinion sur Pékin Express

Le Canard Enchaîné, dans anciens journalistes, le chef de projet, … : pour eux il y a de la triche !


• C’est Le Canard Enchaîné qui a balancé en premier. Dans son article daté de mercredi dernier, le journal dénonce la scénarisation du programme à travers une enquête, de nombreux documents et témoignages. L'hebdomadaire raconte que chaque équipe technique récupère avant chaque étape des consignes éditoriales rédigées par les patrons de Studio 89, une filiale de M6 qui produit l'émission. Selon les besoins de l'audimat, la production dicte ainsi ses choix et ses préférences, dans un langage très fleuri, limite insultant...

• Philippe Bartherotte, ancien journaliste sur l'émission, a claqué la porte pour ne pas cautionner les “manœuvres frauduleuses” de la production. Il annonce aussi que sur ordre de la production, il a parfois fait en sorte de ralentir ses candidats ou de les aider à rattraper leur retard. Il a aussi payé des gens pour qu'ils prennent ses candidats en stop.

• Christophe Gallot, le chef de projet de Pékin Express 3, s'est également plaint auprès de la chaîne : “J'ai été témoin de méthodes rédactionnelles visant à favoriser certaines équipes. Mais j'ai dénoncé ces faits à plusieurs reprises auprès de la production et de M6”. Pour l'épisode 6, il avait proposé pour l’épreuve dans le désert, trois parcours d'égale distance, mais un plus difficile : “J'ai proposé un tirage au sort, mais on me l'a refusé... Les parcours ont été attribués en fonction des équipes que la production voulait faire gagner.

• Un cadreur affirme avoir participé à des réunions de production dans lesquelles des chauffeurs payés par la production étaient présent. Des consignes précises étaient données à ces chauffeurs : la route, la description des candidats, et l’endroit ou les déposer. Les candidats ne peuvent donc se douter de rien, et son pris pour des acteurs d’une histoire pré écrite…

• Pour un ancien journaliste de la saison 1 de Pékin Express, les vainqueurs de la saison 1, Fathi et Medi, auraient du être éliminés dès les étapes en Russie, si la production n'était pas intervenue. Selon ses propos, il régnait une ambiance exécrable sur le tournage...

• Même la finale serait bidon ! Selon un autre membre de l'équipe, “la rédactrice en chef a tout fait pour accompagner son couple de chouchous jusqu'au bout en payant des voitures, et en donnant des réponses à des jeux.

La chaîne, le producteur, Stéphane Rotenberg, … : pour eux il n’y a pas de triche !

• Le producteur de l'émission, Philippe Stoltz, reconnaît l'existence de consignes éditoriales : “on veut juste que les candidats soient à l'aise. Mais ces consignes ne se voient pas à l'image, c'est le résultat final qui compte. Et elles sont laissées au libre arbitre des participants. Ils les suivent ou non.

• Pour M6, il y a diffamation. La chaîne et la société Studio 89 ont décidé d’assigner en justice Philippe Bartherotte et Christophe Gallot.

• Pour Stéphane Rotenberg, le présentateur de l’émission, il n’y a aucun intérêt à tricher et à payer des voitures. “Je crois que la seule solution, vraiment pour qu’on règle ces histoires, parce que moi effectivement cela me blesse, ce serait que les journalistes viennent sur le programme, pour qu’ils voient comment cela se passe.” a-t-il déclaré au micro de Europe 1.

• Interviewée par 20 minutes, Aurélie, candidate de cette édition 2008, a assuré que “dans l’aventure, il n’y a pas de voiture miracle tombée du ciel, c’est même le contraire, c’est très difficile au quotidien. […] Si la production avait voulu nous favoriser, elle n’aurait certainement pas laissé ma sœur vomir toutes les dix minutes, un jour où elle était vraiment mal, à bout de forces”. Elle a également ajouté : “certains soirs, on discutait avec les autres candidats et je vous promets qu’aucun n’a parlé de tricherie, personne ne s’est senti lésé, délaissé ou défavorisé.

• Des extraits de l’émission montrant le même chauffeur qui aide des candidats différents, lors de jours différents, ont également éveillé les soupçons de triches (voir image au dessus de l’article). Mais Jean Marc Morandini s’est procuré les rushes de cette scène, et retirent le doute, il s’agirait d’un conducteur non payé selon les légendes. Regardez :

 

Il semblerai qu’il y ai plus d’éléments et de personnes qui laissent croire que Pékin Express est un jeu truqué… Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous aimerions avoir votre avis dans les commentaires.

Retour à l'accueil