Un journaliste irlandais tacle le film Bac Nord avec une question choc ! (vidéos) #Cannes2021

Une affaire sur grand écran qui divise le Festival de Cannes.


Ce long métrage de Cédric Jimenez, est basé sur une histoire vraie, celle de policiers marseillais qui, en 2012, sous la pression de leur hiérarchie, ont franchi les limites pour améliorer les résultats dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. Si les professionnels du cinéma ont bien accueilli ce film hors compétition, une première question choc a déstabilisé la conférence de presse « Bac Nord ». Fiachra Gibbons, journaliste irlandais de l’AFP, a taclé le côté cliché et a accusé le réalisateur de faire le jeu de l’extrême-droite en pleine année présidentielle.

J'ai vu ça et je me dis : peut-être que je vais voter Le Pen après ça. […] Peut-être que c’est une blague pour vous… […] Les gens des cités ne sont que... que des bêtes, quoi, en fait. C’est une vision que l’on a toujours dans les films français. […] Le film est super, mais il y a un problème, là. On est dans une année d'élection. J’étais vraiment gêné. Avez-vous pensé à cela ?

Fiachra Gibbons

Mais la réaction de l’équipe du film n’est pas correcte. Les acteurs se moquent, le méprise, ricane, alors que la question soulève un sujet récurrent dans les films français : la représentation des cités et leurs habitants. La réponse n’est pas non plus à la hauteur de ce qu’on peut attendre. Le journaliste a même relancé plusieurs fois le réalisateur afin qu’il s’explique précisément sur son parti pris, alors que l’affaire n’était pas encore jugée au moment du tournage.

J’espère que Marine Le Pen ne va pas passer grâce à moi, cela m’emmerderait. Je pense, au contraire, qu’avec le film j’ai essayé de raconter ces zones qui ont de grandes difficultés, donc qui peuvent paraître hostiles, mais je ne pense pas qu’il faille régler cela avec un vote radical. Je me tourne vers quelque chose de beaucoup plus social. […] Evidemment on raconte la colère des policiers. […] Le film n’est pas là pour attiser la colère. […] Vous pensez que je défends la police dans le film ? Oui ? Mais ce n’est pas mon avis, désolé. Je pense avoir un peu plus de recul.

Cédric Jimenez

Retour à l'accueil