Volkswagen a réalisé des tests sur des humains et des singes #DieselGate

Des inhalations de gaz d'échappement scandaleuses.


Le groupe automobile allemand a réalisé en 2014 des tests scientifiques sur une dizaine de singes, selon le New York Times. Leur but était pour le Groupe européen de recherche sur l’environnement et la santé (EUGT) de défendre leurs nouveaux modèles de véhicules diesel face à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui considère ce carburant comme cancérogène. Terminée le 30 juin 2017, les résultats de ces tests honteux n’ont finalement jamais été rendus public. Volkswagen s’est excusé le week-end dernier à travers un communiqué :

Le groupe Volkswagen se démarque clairement de toutes les formes de cruauté envers les animaux. Les tests sur les animaux contredisent nos propres normes éthiques. […] Nous sommes convaincus que la méthode scientifique choisie à cette époque était erronée. Il aurait été préférable de renoncer à une telle enquête dès le début. […] Nous nous excusons pour l’inconduite et l’erreur de jugement des personnes concernées.

Volkswagen

25 jeunes ont respiré du gaz.

Pire, le journal allemand le Stuttgarter Zeitung révèle que des tests auraient aussi été effectués par l’EUGT sur des cobayes humains. Une étude menée sur 25 jeunes en bonne santé, examinés dans un institut de l’Université d’Aix-la-Chapelle en Allemagne, après avoir inhalé du dioxyde d’azote à différentes concentrations pendant plusieurs heures chacun. Une méthode glauque financée par Volkswagen, Daimler et BMW, et inutile car une nouvelle fois l’impact n’a pas été mesuré à l’issue du test. « Consterné par la mise en place et l’ampleur de ces tests », Daimler a affirmé « condamner fermement » cette étude. Le groupe, dément avoir un lien quelconque avec ces procédés mais va tout de même lancer une enquête.

Ces tests sur des singes, et même sur des hommes, ne sont aucunement justifiables du point de vue éthique et soulèvent de nombreuses questions cruciales qui sont à l'origine de ces essais.

Steffen Seibert, porte-parole du gouvernement Allemand

Retour à l'accueil