Les candidats à la présidentielle interpellés par le Barreau de Paris ! #justice

La justice vit à l'âge de la préhistoire à l’heure du numérique.


Fillon, Hamon, Macron, Le Pen et Mélenchon à l’âge de pierre, tout droit sortis de leur caverne. Telle est la campagne atypique du Barreau de Paris, qui regroupe près de 29 000 avocats soit presque la moitié de la profession en France, en proposant aux présidentiables un « pacte justice ». Ce dernier est fondé sur 6 thèmes : donner les moyens à la justice, réformer l’Aide Juridictionnelle, garantir l’accès à la justice pour le plus grand nombre, constitutionnalisation du Droit, promouvoir les qualités des procédures françaises, et renforcer le rôle des ordres au niveau local.

Ce Pacte est pour nous l’occasion de débattre avec les candidats non seulement sur les grands enjeux liés aux questions de justice, mais aussi sur les réalités vécues par nos concitoyens, en attente d’une justice qui soit davantage à leur écoute et agisse dans des délais raisonnables. Une affaire civile engagée en 2017 ne sera jugée qu’en 2021 ! Nous nous plaçons là dans une logique de construction collégiale de la justice du XXIe siècle.

Frédéric Sicard, Bâtonnier du barreau de Paris.

Mélenchon, premier à répondre.

Sur le site dédié au Pacte Justice seront restitués les réponses et les engagements pris par les candidats à la présidentielle. En retour de chaque décision qui modernisera notre Justice, le candidat retrouvera progressivement son visage d'Homme des temps modernes. Jean-Luc Mélenchon sera sans doute le premier à s’en rapprocher, suite à sa réaction sa réponse est en cours d’analyse afin de lui restituer une partie de son visage moderne…

Retour à l'accueil