Le livre Steak Machine censuré chez Leclerc ? #censure

Une vraie fausse rupture de stock.


Ce livre enquête de Geoffrey Le Guilcher, aux éditions Goutte d’Or et en librairies depuis une semaine, dénonce les dessous d’un abattoir breton. Durant 6 semaines l’été dernier, le journaliste indépendant a infiltré, en se faisant embaucher, et constaté l’horreur des conditions de travail dans ce site industriel. Rebaptisé « Mercure » dans l’ouvrage, il s’agirait en vérité de l’abattoir de Kermené, situé à Collinée dans les Côtes-d’Armor. Problème, c’est une des filiales du groupe Leclerc depuis 1978, et il est donc quasiment impossible de se procurer Steak Machine dans cette enseigne !

Les excuses des Espace Culturel sont nombreuses pour étouffer la polémique, certains annonçant que l’auteur n’étant pas connu il n’est pas en rayon, d’autres que ce titre a été retiré des rayons à la demande de la direction sans explications. En réalité, les employés des Leclerc ont reçu ordre de ne pas commander ni de vendre le bouquin. Même en cas de commande client, l’excuse à fournir était toute trouvée : rupture de stock chez le fournisseur ou la maison d’édition ! Sur le site Espace Cuturel le livre a été disponible le jour de sa sortie, avant d’être retiré le lendemain, puis remis en ligne mais uniquement sur commande… Le service communication de Leclerc se refuse de commenter toute censure, et indique que le livre « est disponible dans l’ensemble des Espaces Culturels E.Leclerc qui en avaient fait la commande, chaque magasin étant indépendant dans sa sélection ».

A noter que le site Vice a publié ce jour le premier chapitre du livre Steak Machine, et que l’ouvrage, tiré dans un premier temps à 4 500 exemplaires, est réellement en rupture chez son éditeur avec cette publicité inattendue, appelée effet Streisand.

Retour à l'accueil