journaliste-infiltre-amazon.jpgA travers un livre, un journaliste dévoile les coulisses des commandes du site e-commerce. Après un constat de silence absolu de la part des employés qu'il a tenté d'interviewer à la sortie du bâtiment, Jean-Baptiste Malet postule alors pour un poste pour l'entrepôt de Montélimar. Outre le rythme difficile d'un poste de 'pickeur', qui consiste à aller chercher les produits et à les ramener pour qu'ils soient mis en carton par le 'packeur', pendant des semaines de 42 heures et de nuit pendant les fêtes, le journaliste de 26 ans relève alors plusieurs problèmes. Notamment la pointeuse qui est placée à l'opposée de l'entrée, ce qui oblige les salariés à marcher deux minutes jusqu'à celle ci à chaque arrivée, départ et pause. Et à chaque fois les employés sont fouillés et passent par un portique d'aéroport afin d'éviter les vols. Un métier ou il ne faut pas avoir peur  de marcher près de 25 kilomètres par jour à travers les produits culturels. Une vraie compétition s'installe entre eux, certains dénoncent des personnes, et il y a même un classement des employés les plus performants avec leur scan à produits. Un conditionnement phycologique et une ambiance paternaliste que tente de créer les responsables d'Amazon en organisant des soirées pour ses petites mains. Le comble, c'est que son livre "En Amazonie : Infiltré dans le meilleur des mondes" est disponible sur Amazon si vous souhaitez le commander !

Retour à l'accueil