drucker-tacle-animateurs.jpg

Le Mimi gentil c'est terminé, il vide son sac en librairie. A 70 ans, l'animateur de Vivement Dimanche n'hésite pas à balancer sur bon nombre d'animateurs et animatrices du PAF dans son livre intitulé Les 500 émissions mythiques de la télévision française. "J’adore la dérision et si je ne me lâche pas maintenant, je ne le ferai jamais. Mes commentaires sont une façon de dire à tous les imposteurs, et il y en a beaucoup, que je ne suis dupe de rien. Ils m’ont pris pour un gentil qui ne voyait rien passer, mais j’ai tout vu. Ceux que j’égratigne font des émissions qui ne sont pas ma tasse de thé. Si certains le prennent mal, c’est qu’ils n’ont pas d’humour !" a précisé Michel Drucker dans le journal Le Parisien. Extraits choisis, avec la réponse de certains :
Carole Rousseau : "Je me souviens de ma mère me demandant si (elle) était une descendante de Jean-Jacques, l'écrivain philosophe du 18è siècle. Je lui avais dit que non, puis elle l'avait vue à l'antenne dans Scrupules et en avait eu la confirmation."

Valérie Damidot : "Petite fille, Valérie devait beaucoup aimer les coloriages, avec des feutres fluo... L'intérieur dans lequel elle a grandi a dû la marquer : sans doute était-il très gris, très neutre. Depuis, elle se venge. Comme chacun sait, nul ne guérit de son enfance... On peut aussi revendiquer le goût du moche : pourquoi se soumettre à la dictature du beau ? En cela, elle joue un rôle primordial."
Benjamin Castaldi : "Je me contente de saluer la performance de Benjamin Castaldi qui consacre chaque année plusieurs mois de sa vie à cette émission (Secret Story, ndlr) totalement sans intérêt, mais dont les producteurs lui font à chaque fois un pont d'or pour qu'il y retourne."
Michel Denisot : "N’oublions pas que Michel Denisot, qui présente une émission pour les jeunes en étant de ma génération, ce qui est, en soi, déjà sidérant, a su évoluer avec habilité dans tous les milieux, y compris politique."
Jean Pierre Foucault : "Si j'admire Foucault, c'est pour une performance : il supporte depuis près de 25 ans, avec un flegme parfait, l'incroyable violence qui règne à TF1."
Thierry Ardisson : "Il ose tout, sauf le direct"
Sa réponse sur i>Tele :

Evelyne Thomas : "L'exhibitionnisme de certains ne connait pas de limite et les témoins qui ont participé, cinq saisons durant, au rendez-vous d'Evelyne Thomas en sont la preuve. Jusqu'au jour au France 3 a compris que l'image de cette émission nuisait à sa réputation et y a mis fin. [...] Quant à Ça va se savoir, c'est le top du top du trash. [...] Si l'on veut toucher du doigt le fond du fond de la misère intellectuelle et de la bassesse humaine, il suffit de regarder 5 minutes Ça va se savoir."
La réponse de cette dernière sur NRJ 12 :

Sébastien Cauet : "J'ai connu un charcutier très jovial qui lui ressemblait : chaque fois que j'entr'apercevais Cauet à la télé (...) je ne pouvais m'empêcher de penser à cet aimable commerçant. Et entre deux blagues cochonnes de Cauet, dans une semi-torpeur, je l'imaginais qui me disait : 'Je vous ai mis un peu trop de boudin, je vous le laisse ? J’ai l’impression que ce garçon, au demeurant sympathique, est arrivé là par défaut. […] Comme Jean-Marie Bigard dans le comique, il s’est aperçu qu’il y avait une place à prendre et il s’est dit : “Pourquoi pas moi ?"
Ce dernier a décidé de l'appeler sur NRJ :

Retour à l'accueil