jo2012-business-sponsors.jpgSaviez-vous qu'un site olympique est un paradis fiscal ? Les marques présentent dans le village de Londres ne paieront pas d'impôts ni de taxe sur tous les bénéfices encaissées pendant la compétition. Seuls McDonald's, Coca-Cola, Visa et GE ont décidé de refuser cette exemption fiscale. Forcement, leur chiffre d'affaires aux JO ne représentent pour ces géants que 0,1% sur l'année...

Monopole et flambée olympique des prix.
Cela n'empêche pas les 53 sponsors officiels, qui ont déboursé au total 756 millions d'euros pour cette olympiade (de 2009 à 2012), de se gaver et d'augmenter sans scrupule leurs prix ! Un exemple avec la bière, la boisson qui va le plus se vendre sur les stades londoniens. Heineken est la seule marque à en vendre, et son prix est de 4,20 livres les 33cl et à plus de 7 livres la pinte ! De son côté McDonald's vise des records : 4 nouveaux restaurants sur le site olympique dont le plus grand au monde, et a l'exclusivité de la vente de frites ! Seuls les stands offrant le traditionnel fish and chips ont obtenu une dérogation. Et si vous pensiez pouvoir payer en Mastercard ou American Express c'est raté, seuls le cash ou la carte Visa sont acceptés, ce dernier étant.... un sponsor.


Chères athlètes, à vos marques.
Si les visiteurs n'ont pas le droit de consommer d'autres marques sur le site des Jeux Olympiques, c'est aussi le cas pour les athlètes ! Le Comité Olympique International a publié une note (photo) à leur attention dans laquelle il leur est interdit de faire la promotion, même sur les réseaux sociaux, de marques ou de sponsors autres que les officiels, sous peine de perdre leur accréditation... Très compliqué pour la plupart des sportifs ayant des contrats avec d'autre marques et notamment des équipementiers...


Les JO de Londres devraient coûter 9,3 milliards de livres environ (soit 11,5 milliards d'euros).
Une addition payée en grande partie par ces sponsors, par les droits de retransmission télévisés, par le pays organisateur et ses contribuables, ainsi que par des partenaires financiers.

Retour à l'accueil