censure video italie
La péninsule touche à la liberté d’expression en censurant la vidéo en ligne. D'après un décret adopté par le Parlement italien, en vigueur dès le 27 janvier, une autorisation sous forme de licence doit être obligatoirement demandé auprès du ministère italien des communications pour “diffuser et distribuer sur internet des images animées, accompagnées ou non de son”. En clair, la moindre vidéo sur le web publiée depuis le pays de Berlusconi sera régie avec les mêmes règles que pour la télévision ! Pour l'ancien ministre des Communications, et membre de l'opposition, Paolo Gentiloni c’est “une limitation incroyable de la façon dont l'internet fonctionne […] ce décret est un véritable scandale.” Par conséquent, les sites de partage de vidéo, les WebTV, les blogs, et autres diffuseurs en ligne de vidéos, seront soumis aux mêmes obligations que les chaînes de télévision italiennes ! Même si le gouvernement se justifie en affirmant qu’il ne s'agit que d'appliquer une directive européenne, cette sorte “d’Hadopi extrême” est un vrai risque pour la démocratie…
Retour à l'accueil