entretien-affaire-renault.jpg

On sait qu’il ne savait pas. L’affaire Renault a fait la une des journaux. Et la fait encore cette semaine avec la récente démission du directeur général du groupe automobile, et la fuite d’un enregistrement d’un licenciement... Le 3 janvier dernier, Christian Husson, directeur juridique de Renault, convoque dans son bureau Matthieu Tenenbaum, cadre supérieur, afin de le mettre à pied pour espionnage industriel et corruption. L’entrevue débute par un long monologue du directeur juridique, entre coupé de “je ne vois pas du tout que quoi tu parles” prononcés par l’accusé, qui ressortira au bout de 20 minutes avec sa lettre de mise à pied et une invitation à faire ses cartons. Aberration, cynisme, et pression ridicule de la part du directeur juridique pendant l’entretien. En effet, on sait aujourd’hui qu’il se plantait totalement, et que les 3 cadres licenciés ont été blanchis et indemnisés. Ecoutez l’intégralité de cet entretien surréaliste, diffusé par l’Express :

Retour à l'accueil