autolib europcar

Court-circuit pour le service de voitures électriques en libre service, qui n'a pas choisi un nom libre. Un litige entre Europcar et la ville de Paris est à l'origine de ce changement de nom. Europcar, considérant que la marque était une concurrence déloyale et une contrefaçon de sa marque Autoliberté, avait attaqué en justice Autolib' il y a un an. Le tribunal de grande instance avait donné raison à Paris, “la ville n'a fait que suivre une logique intellectuelle de rattachement au service proposé sous la marque Velib pour désigner des services similaires à ceux proposés pour les vélos aux utilisateurs d'automobiles” avait indiqué le jugement. Mais vendredi dernier Europcar a finalement gagné en appel, avec “interdiction à la ville de Paris d'utiliser, à l'avenir, la marque Autolib' dans le délai d'un mois à compter de la signification de l'arrêt”. Si la ville de Paris compte se pourvoir en cassation, elle a donc un mois pour rebaptiser son Autolib' ! Lancé fin 2011, ce service de location de voitures électriques est présent dans 48 villes d'Ile-de-France, proposera près de 3000 véhicules d'ici la fin de l'année, et compte environ 15 000 abonnés.

Retour à l'accueil