Il y a une semaine, débarquait un nouveau navigateur internet : Chrome.  Entre critiques et applaudissements, ce nouveau logiciel made in Google a déjà beaucoup fait parlé de lui sur le net. Sansure relève les points forts et faibles du logiciels, et dévoile ses secrets...

SES POINTS FORTS :
- Performant : Chrome est un navigateur est plus rapide que Internet Explorer et Firefox.
- Ludique : l'interface d'accueil affiche en prévisualisation les sites les plus fréquentés par l'utilisateur.
- Discret : le mode incognito permet de naviguer sur des sites sans laisser de traces sur le navigateur.
- Puissant : chaque onglet est considéré comme une tâche, ce qui permet de ne pas faire planter le navigateur quand un site riche en contenu peine à s'afficher. Une idée pompée à Windows...
- Omnibox : c'est une barre d'adresse intelligente située en haut de Chrome. Comme celle installée dans la version 3 de Firefox...

SES POINTS FAIBLES :
- Possessif : il n'est pas possible d'envoyer une page web par courriel à l'aide du navigateur.
- Petit joueur : il n'y a pas de mode plein écran.
- Bordélique : il n'existe pas de page pour organiser ses signets.
- Incompatibilité : Google promet une version Mac et Linux de son navigateur, mais aucune date de sortie n'est annoncée.
- Concurrent de Firefox : la présence de la barre Google sur Firefox contribue à hauteur de 85% du chiffre d'affaires de Mozilla Corporation, soit 57 millions de dollars sur les 66,8 millions de dollars de chiffre d'affaires ! Maintenant que leur partenariat (jusqu'en novembre 2011) se transforme en rivalité, l'avenir de Firefox semble incertain... Toutefois, chez Mozilla Corporation on se rassure en affirmant que leur navigateur est performant et neutre, car il ne lui fait pas de concurrence sur la recherche et la publicité en ligne. Pour eux, Chrome est un navigateur directement dirigé contre Internet Explorer. C'est sûr ?
- Omniprésence : Google est partout... Ce qui fait peur aux acteurs du Web. Le géant américain mange à tous les rateliers !

SES SECRETS :

- A l'image de Microsoft, Google espère que des fabricants d'ordinateurs se passeront de systèmes d'exploitation pour n'installer que son navigateur sur leurs machines.
- Comme Firefox, Chrome se présente comme un un navigateur simple, gratuit et « open source ». Trois éléments clés qui ont permis à Firefox d'être aujourd'hui installé sur un PC sur cinq.
- Un logo déjà vu ! Il ne vous dit rien ? Pourtant le logo de Chrome ressemble très fortement au jeu de mémoire avec les couleurs appelé Simon...  Et si c'était un message subliminal de Google pour faire comprendre qu'il garde en mémoire des informations personnelles ?
- L'info précédente se confirme, puisqu'il y aurait même un “spyware” (logiciel espion) dans Chrome. Même après l'avoir désinstallé, ce programme reste sur l'ordinateur, officiellement sert à mettre à jours les logiciels Google. Sauf qu'il fonctionne avec Internet Explorer, ce qui correspond à un numéro d'identifiant, déposé sur le PC, est identifiable par Google... même avec l'utilisation d'un navigateur concurrent !

Retour à l'accueil