La société des journalistes de M6 "s'indigne" du résultat du reportage diffusé le 5 février 2006 dans le magazine Capital intitulé "Loto, la grande saga des jeux de grattage".
 
Après plusieurs mois d'enquête, le reportage long de 28 minutes dans sa version orginale, revenait sur les critiques d'un joueur à l'encontre des jeux de grattage de la Française des jeux (FDJ). Robert Riblet dénonçait notamment l'inégalité des joueurs devant les possibilités de gains. L'enquête de Capital qui démontrait la pertinence des propos du joueur, interviews de détaillants de la Française des jeux à l'appui, a fait l'objet d'une coupe des huit minutes les plus embarrassantes pour la Française des jeux et d'une réécriture du commentaire par le directeur de l'information !

Deux passages du reportage, dans lesquels M. Riblet évoquait l'action judiciaire pour "tricherie" qu'il a engagée contre la FDJ et une somme de 300 000 euros qui lui aurait été proposée pour, selon lui, se désister ont été supprimés ! Un responsable de la FDJ avait confirmé la réalité de cette offre, mais avait précisé qu'elle correspondait au paiement éventuel de la découverte d'une faille dans le système de sécurité des jeux.

La censure visait à préserver les intérêts de la Française des jeux car avec 56 millions d'euros en 2005, elle est le quatorzième annonceur publicitaire de M6. La direction de M6 ne voulant pas renoncer à ces intérêts financiers, elle a préférée censurer !

M. Riblet et son avocat, Me Gilbert Collard, ont saisi par lettre recommandée en date du lundi 6 février le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), Dominique Baudis. Ils lui demandent de "diligenter une enquête". Au CSA de jouer ...

Pour information,  2 milliards de tickets de grattage de la Française des Jeux sont vendus chaque année en France.

© Le Monde - Sprod.

Retour à l'accueil