Les chiffres fous de la saison 2 de HPI ! (Vidéo) #HPI

Audience, spot de pub, épisodes, …


La série phénomène est de retour depuis hier soir sur TF1. Portée par Audrey Fleurot dans le rôle de Morgane Alvaro et Mehdi Nebbou dans le costume de Adam Karadec, HPI séduit toujours autant les téléspectateurs.

Il faut dire que cette nouvelle saison de la fiction policière était annoncée « encore mieux que la précédente » par certains journalistes médias ! Découvrez tous les chiffres fous de la saison 2 de HPI :
 

  • 8,54 millions de fans devant TF1 pour le lancement de la saison 2 de HPI hier soir. C’est presque aussi bien que pour le lancement de la saison 1 ! Pour rappel, le lancement de la première saison, sous couvre-feu, avait passionné 9,78 millions de personnes. C’était un record pour une série française, toutes chaînes confondues, depuis 16 ans !
     
  • 150 000 euros brut c’est le tarif du spot de pub lors du premier épisode de cette seconde saison. A titre de comparaison, c’est quasiment le triple que pendant The Voice (57 000 euros) et c’est très largement supérieur que pour Koh-Lanta (82 000 euros) ou encore Mask Singer (87 000 euros).
     
  • 8 épisodes de 52 minutes pour cette saison 2 de HPI. Autant d’histoires inédites dans lesquelles Morgane va bousculer les procédures du commandant.
     
  • 1 nouveau personnage, celui de Roxane Ascher. L'arrivée de Clotilde Hesme, récemment vue dans la série Lupin sur Netflix, est décrite comme « une enquêtrice opiniâtre et envoûtante ».
     
  • Presque 40 ans, 3 enfants de 2 pères différents, 5 crédits et 160 de QI c’est le CV très chargé de Morgane Alvaro.  
     
  • 90 pays dans le monde ont diffusé les aventures de Morgane Alvaro. En Suisse, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie… et bien d’autres ont traduit la série pour la diffuser.
     
  • Une 3ème saison de HPI est déjà confirmée. Plusieurs acteurs de la série ont évoqué en interview que la saison 3 de HPI était déjà en cours d’écriture et qu’ils devraient commencer le tournage prochainement. Les thèmes abordés devraient être beaucoup plus autour du « drame ».
Retour à l'accueil