Wish déréférencé des principaux moteurs de recherche en France ! #Wish

Le site low cost est dans le viseur de la DGCCRF.


C’est une première en Europe. Après une longue enquête de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), le site e-commerce Wish va être retiré des principaux moteurs de recherches et stores d’applications en France ! L’accès sera en revanche toujours possible en écrivant directement l’adresse dans un navigateur internet.

C’est principalement la conformité et la sécurité trop faible de nombreux produits proposés qui a motivé cette décision radicale. Sur 140 produits analysés par la DGCCRF, 90% des appareils électriques étaient considérés comme dangereux, tout comme 62 % des bijoux fantaisie et près d’un jouet sur deux ! L’administration française, relevant du ministère de l'Économie, a évidemment demandé à Wish de se mettre en conformité, mais il n’y a pas eu de « réponse satisfaisante ».

Il n’y a pas de raison de tolérer en ligne ce que nous n’acceptons pas dans les commerces physiques. […] Le numérique n'est pas au-dessus des lois. Les géants du numérique, ne sont pas au-dessus des lois. […] On ira jusqu'à son interdiction sur le territoire français.

Bruno Le Maire, ministre de l’économie

De son côté, le site américain a annoncé entamer un recours juridique pour contester cette action qu’il estime « illégale et disproportionnée ». Mais ce choix de limiter drastiquement la visibilité de Wish, à quelques jours de Noël, suffira-t-il à freiner les ventes et la diffusion massive de produits dangereux ? Elle évitera probablement à certains de s’électrocuter avec un guirlande électrique entre le saumon et la bûche…


Sources : Le Parisien, Le Monde, AFP

Retour à l'accueil