Le business de Michel Cymes ! #Business

Émissions, conférences, magazines, campagnes de pub, …


Le médecin le plus célèbre de France reste incontournable. Radio, télé, presse, livres, conférences, société de production, … Michel Cymes est partout, mais son succès n’est pas égal. Car si il est populaire, il est aussi clivant. Certains téléspectateurs le boudent, mais ses lecteurs l’adorent. Focus sur son business.

Sur papier c’est un carton. Son dernier livre « Votre santé au travail, on en parle ? » a été imprimé à 30 00 exemplaires et son magazine Dr Good s’écoule à 130 000 exemplaire à chaque numéro. Les déclinaisons Dr Good c’est bon et Les cahiers de Dr Good affiche un beau succès avec 95 000 et 200 000 ventes respectivement. Si il rencontre un succès en librairies avec ses nombreux ouvrages et magazines, en télé ça devient de plus en plus compliqué…

Les audiences de ses émissions sont en berne. France 2 n’a pas reconduit son talkshow « Ça ne sortira pas d'ici », car son audience était inférieure à la moyenne de la chaîne. Si « Antidote » a été arrêtée au bout de 5 mois, la nouveauté Vitamine C peine à convaincre également, avec en moyenne 700 000 téléspectateurs réunis le dimanche après-midi sur France 2. Et même en prime, ses « Pouvoirs Extraordinaires » rassemblent de moins de moins. Les derniers numéros n’ont été suivi que par 1,6 millions de fans en moyenne. Alors pour relancer cette marque, à l’antenne depuis 2012, Michel Cymes va bientôt proposer « Les Pouvoirs de l’Esprit ». Il va aussi revoir sa copie pour « Prenez soin de vous » qui va basculer sur France 5.

En revanche, côté fiction Michel Cymes assure. Il a fait des débuts très prometteurs dans « La Doc et le Véto » en attirant 4,7 millions de personnes, lors de la diffusion de l’épisode pilote en mars dernier sur France 3. Trois épisodes sont prévus prochainement sur la grille de la chaîne.

Sa côte de popularité s’effrite aussi dans les sondages. Michel Cymes est désormais 8ème animateur préféré de Français, selon OpinionWay pour TV Magazine. Alors qu’il y a deux ans, il était sur le podium. Mais son avis sur le Covid et ses petites phrases contre les anti-vax sont mal passées. Par ailleurs, Michel Cymes signe aussi régulièrement avec des marques pour des campagnes liées à la santé, comme avec Lidl, Asics et Monoprix.


Source : Le Parisien

Retour à l'accueil