Un salarié de Super U viré pour avoir récupéré des pizzas périmées ! #SuperU

Pris la main dans la poubelle.


Nathan était salarié au rayon charcuterie du Super U de Plascassier (Alpes-Maritimes), jusqu’à ce qu’il récupère, à la fermeture du magasin, trois pizzas arrivant à date limite de consommation le jour même. Alors qu’il allait les déposer dans la salle du personnel, il est intercepté par un manager. Accusé de vol, ce salarié de l’enseigne est finalement licencié après un entretien préalable.

Les faits se sont passés le 12 février dernier et c’est Hugo Clément qui a révélé l’affaire sur Twitter cette semaine. Selon le journaliste, Super U assume le licenciement, en s’appuyant sur le fait que Nathan s’était « approprié des produits qui ne lui appartenait pas ». L’enseigne admet tout faire pour limiter le gaspillage, notamment en soldant les produits approchant de la date limite de consommation et en donnant à des associations.

Dégoutée par le gaspillage alimentaire, une autre salarié du même magasin a quitté ses fonctions après cette histoire. Un autre employé, encore en poste au Super U, a précisé qu'avant le licenciement de Nathan, certains salariés récupéraient des denrées de manière informelle au lieu de les jeter. Une pratique qui, selon lui, aurait cessé aujourd'hui, par peur des sanctions. Nathan a retrouvé du travail, du côté de l'éducation nationale.

Retour à l'accueil