Vinted épinglé pour pratique commerciale trompeuse ! #Vinted

Tu ne le crois pas ? Lis-le !


Disponible en France depuis 2013, Vinted accueille aujourd’hui 5 millions de visiteurs uniques par jour et se classe 4ème des applications d’e-commerce les plus consultées de France. Un succès qui n’est pas sans revers. Depuis quelques années la grogne monte de plus en plus chez les utilisateurs. Après des ratés du service après-vente et le peu de réponse en cas de litige commercial relevés en 2018, cette année c’est une commission étrange qui est au cœur d’une action de groupe lancée par l’UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs reproche au marché en ligne communautaire spécialisé dans les vêtements de seconde main d’imposer des frais optionnels !

Nous restons convaincu que notre service est clair et bénéfique pour notre communauté en France.

Vinted

En effet, sur chaque transaction, une commission de « protection acheteurs » de 5% + 0,70 euro est ajoutée au moment de payer. Contrairement au prix du panier et aux frais de port, cette commission n’était pas affichée à chaque étape de la commande. Pire, ces frais peu clairs annoncés comme étant une option, sont en réalité impossible à décocher ou à refuser ! Un manque de transparence qu’on pourrait comparer à ce qu’il s’appelle les « dark patterns » (interfaces truquées) dont abusent certains services pour perdre les consommateurs et les décourager lors de démarches, comme le désabonnement par exemple.

L’UFC-Que Choisir réclame ainsi devant la justice le remboursement de ces « frais indûment facturés depuis 2016 ». De son côté, Vinted a indiqué au journal Le Parisien prendre « très au sérieux les préoccupations soulevées par l’UFC-Que Choisir » et affirment avoir déjà apporté des modifications à des fins de clarification.

Retour à l'accueil