Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat
Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat
Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat
Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat
Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat
Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat
Philippe Geluck à l’assaut des Chats-Elysées ! (Diaporama) #LeChat

Chat alors !


Depuis le 26 mars dernier, le célèbre félin imaginé par le dessinateur belge Philippe Geluck déambule sur la plus belle avenue du monde avec une exposition de taille : en effet, ce ne sont pas moins de vingt statues monumentales en bronze du célèbre « Chat » qui ont pris place entre le rond-point des Champs-Élysées et la place de la Concorde. Initialement prévue en 2020 (reportée pour cause de crise sanitaire), le célèbre matou a finalement posé ses griffes cette année, et partira ensuite pour un petit tour de France qui passera par Bordeaux, Caen, Mulhouse, Lille, Marseille, etc…

En déambulant ainsi aux côtés du Chat, les passants peuvent rire, réfléchir, philosopher, s’émouvoir… Chacune des statues ayant un message ou une symbolique qui lui est propre. Comme celle intitulée « Le martyre du Chat », ou l’on y voit ce dernier attaché à un piquet, le corps transpercé par des crayons. Un hommage de Geluck à ses copains de Charlie Hebdo, et à tous les dessinateurs morts pour la liberté d’expression. Ou encore celle qui a pour titre « On en a plein le dos », où l’on voit le Chat soulever un globe terrestre emplit de bouteilles en plastique, et qui nous alerte immédiatement sur la pollution de notre planète et l’impact écologique qui en découle.

Enfin, on sourira volontiers devant celle qui s’annonce être « Le juste retour des choses » et pour laquelle on voit une voiture écrasée par l’une des statues du Chat, avec ce commentaire de Geluck : « Pour une fois, c’est une voiture qui s’est fait écraser par un chat ». Philippe Geluck a même le souci du détail, immatriculant ainsi cette voiture « CKC - 2021 » (c’est cassé). A noter qu’une application mobile dédiée à l’exposition est disponible et vous permet de tout savoir sur les statues que vous rencontrez lorsque vous déambulez devant elles.

Ces vingt statues sont destinées à la vente (16 ont déjà trouvé preneur !), comptez 300 000 euros la statue tout de même, et un terrain relativement large susceptible de l’accueillir. Philippe Geluck ne touche pas un centime sur les ventes de ces œuvres car tout l’argent récolté servira à financer le Musée du Chat, dont l’ouverture est prévue en 2024 à Bruxelles.


Le Chat Déambule, Champs-Elysées de Paris
Du 26 mars au 9 juin 2021
Tous les jours, accès libre

Retour à l'accueil