Ces animateurs télé qui ont lancé leur magazine ! #presse

Vus à la télé.


La diversification des activités des animateurs télé n’en finit plus. Et peu importe si la presse écrite est en crise, de plus en plus de personnalité de la télé s’affichent en une de leurs propres titres. Il faut dire que pour les éditeurs la personnification est un gage de notoriété important pour lancer une nouvelle marque et se garantir des ventes plus que correctes.

Un modèle marketing calqué sur ce qui se fait aux États-Unis, qui s’amplifie quasiment chaque mois en France. Pour preuve, ce sont trois Stéphane stars du petit écran qui viennent de débarquer à leur tour en kiosque. Nous vous proposons ainsi un focus sur ces visages du petit écran qui sont quasiment devenus des patrons de presse, avec plus ou moins de succès.

Stéphane Plaza

« Bienvenue chez vous by Stéphane Plaza », proposé par M6 et Prisma Media, débarque en kiosque dès le 8 avril. Ce bimestriel mixant expertise immobilière, coaching décoration et inspiration, composé de 132 pages et édité à 175 000 exemplaires, sera proposé à 3,95 euros, puis à 4,20 euros à partir du second numéro prévu le 20 mai. À la rédaction en chef de ce nouveau titre nous retrouvons quelqu’un que nous connaissons bien pour l’avoir déjà interviewé, il s’agit de Lomig Guillo, actuellement à la tête du magazine Management et ex FHM. Notez également la participation d’experts, dont Emmanuelle Rivassoux, architecte d’intérieur, qui est déjà aux côtés de Stéphane Plaza dans ses émissions.

Sophie Davant

« S, Le Magazine de Sophie Davant », édité par CMI France, a été lancé en novembre dernier. Et avec succès : le titre de l’animatrice star de France 2 affiche plus de 160 000 curieuses pour le numéro 1 et plus de 120 000 exemplaires écoulés pour le second numéro. Son bimestriel féminin, vendu 3,80 euros, décrypte le monde qui nous entoure, en s’appuyant sur de nombreux témoignages et l’expertise de psychologues, sociologues, médecins, sexologues, artistes… Professionnelle des confidences, Sophie Davant mène dans chaque numéro des interviews intimes de personnalités qui l’inspirent.

Stéphane Marie

« Silence Ça Pousse ! » se décline donc sur papier glacé, depuis le 5 mars dernier, avec l'éditeur Burda et France Télévisions. L'ADN de l'émission est conservé au fil des pages, avec des conseils pratiques, des dossiers, des recettes du potager, des rencontres exclusives avec des passionnés ou des amateurs de l'art du jardin et une rubrique « Pas de panique ». Tiré à 100 000 exemplaires, le magazine de Stéphane Marie, composé de 132 pages, est disponible tous les 2 mois chez les marchands de journaux, pour 4,95 euros. Des ruptures de stock sur certains sites de journaux laisse à penser que cela semble être déjà un succès.

Michel Cymès

« Dr Good » a été lancé en septembre 2017 et s’arrache à 200 000 exemplaires à chaque numéro. Le succès du bimestriel de santé, édité par Reworld Media, lui permet de se décliner en jeu de société, en cahier de cuisine et en 4 autres versions : Véto, Kids, C’est Bon (sur l’alimentation) et en hors-série. Michel Cymès tient absolument à valider les articles santé, donner son accord sur les experts qui y figurent et contrôle même les publicités insérées ! Son image est aussi astucieusement distillée, entre la couv et quelques pages.

Stéphane Bern

Son trimestriel « Mission Patrimoine » est dans les rayons depuis octobre dernier. Un magazine, imprimé à 100 000 exemplaires, qui rend hommage aux femmes et aux hommes qui se donnent sans compter pour sauver le patrimoine français, le restaurer, lui redonner vie, qu’ils soient propriétaires ou artisans. L’animateur de France 2, qui collabore également au titre « Secrets d’Histoire » (Uni-Médias), écrit l’édito, réalise la grande interview et s’affiche évidemment en couverture de ce nouveau titre également édité par Reworld Media.

Christophe Hondelatte

L’été 2018, le spécialiste des histoires criminelles d’Europe 1, avait proposé « Hondelatte Raconte, le magazine » en kiosques. Mais le journaliste n’avait pas attiré beaucoup de lecteurs, car l’offre sur le sujet était déjà très importante. De plus, son concurrent Jacques Pradel est déjà très installé dans les rayons des libraires avec ses différents ouvrages. Aujourd’hui c’est la déclinaison en podcast des émissions de Christophe Hondelatte qui caracole en tête des plateformes de streaming.

Dans le passé, il y a eu aussi …

  • Julien Courbet avait lancé la première version de « Stop Arnaques » en 2004,
  • Cauet a été accusé d’auto-promotion avec « Guts » de mars 2006 à décembre 2007,
  • sans oublier « Dorothée Magazine » a cartonné entre 1989 et 1998 !
Retour à l'accueil