Tal tacle son ancienne maison de disques ! #Tal

L’artiste regrette son précédent album.


Mardi soir la chanteuse a assuré un Instagram Live pour ses fans. L’occasion de garder le contact avec sa communauté et de livrer quelques confidences sur sa carrière. La chanteuse a ainsi révélé regretter son dernier album sorti en 2018 et avoue avoir été influencé par sa maison de disque ainsi qu’une productrice et un directeur artistique qui ne partageaient pas « la même vision », « les mêmes valeurs » ou « la même façon de travailler ».

Tal ne serait plus sous contrat avec la maison de disque Warner et son prochain projet sortira donc en indépendant. Son nouvel album à paraitre devrait être composé uniquement de titres en anglais, réalisés à la guitare et au piano, seule avec son ordinateur.

Je me mentais à moi-même. Mon 4ème album (« Juste un rêve » en 2018) était un désastre. Pas que cela n’est pas marché, si vous saviez à quel point je m’en fous. Si vous saviez ce qu’il s’est passé derrière tout ça... Mon Dieu. Ce n’était pas du tout moi ! Pas du tout ma vibe. […] Encore une fois, je me disais que j'avais des fans en France, une carrière en France et que je devais faire des chansons en français sinon ils n'allaient pas comprendre et j'allais tout perdre !

Tal en Instagram Live

Une déclaration à comparer avec ce qu’elle avait déclaré il y a tout juste 2 ans :
 

Le nouvel album est encore en construction, avec deux titres à finaliser. J’ai coécrit plusieurs morceaux avec Moussa Mansaly, qui jouait dans le film Patients. Sa plume est instinctive, moderne et ça me parle. J’ai 28 ans, j’ai besoin de mots qui me ressemblent et il a su trouver ceux qu’il fallait pour exprimer ce que je voulais dire. J’ai aussi travaillé avec Ben Mazué, un artiste dont j’ai adoré les vidéos sur Internet dans lesquelles il s’accompagne à la guitare, rappe, chante… Au niveau du son, l’album sera plus immédiat, plus pop, avec cette patte vintage dont je parlais.

Tal en 2018 sur 20 minutes

Retour à l'accueil