Angèle tacle la couverture de Paris Match ! #clash

Elle n’accroche pas du tout.


L’hebdomadaire qui titre cette semaine sur la « Génération Angèle » s’est attiré les foudres de la chanteuse. Angèle a dit tout le bien qu’elle pensait de la photo, datant de 2018 et qu’elle n’avait pas validée, et du titre maladroit « subversive mais pas agressive » via une story sur son Instagram. L’artiste belge n’a pas du tout apprécié les différentes associations sexistes :

Au-delà du fait qu’ils vendent cette photo en couverture sans mon consentement, en considérant que j’ai pas mon mot à dire, ils rallient mon image, mon nom et toute une « génération » carrément, dans la case de : jeune fille (en rose) qui ose donner son avis (donc « subversive »… il en faut peu hein) mais sans être « agressive ». Oulala heureusement que je fais pas partie de ces VILAINES féministes VIOLENTES et HYSTÉRIQUES. Parce que ok on l’ouvre, mais en restant jolies et polies svp hein. Gros boomer du jours, en toute détente. (Je signe mon arrêt de mort pour Paris Match là) « Dénonce sans crier, s’affirme féministe sans s’exhiber, parle rap sur un ton de princesse Disney ». Plus décrédibilisent et sexiste tu meurs.

Angèle sur Instgram

Retour à l'accueil