Municipales : ces slogans qui osent tout ! #Municipales2020

Souvent à connotation sexuelle.


Voilà comment attirer les électeurs et les médias. Désormais les promesses des programmes et autres meetings ne suffissent plus à attirer l’attention. Alors, dans quelques villes, certains candidats à la mairie ont fait le pari du slogan osé. Une communication politique souvent située sous la ceinture !

En décembre dernier, la candidate Sophie Stenström révélait déjà l’affiche de sa campagne. Avec un slogan à double sens « Bezons de toutes nos forces » ! Le visuel a alors été largement partagé sur les réseaux sociaux, lui offrant une visibilité bien au-delà de la ville convoitée. On doute encore que ce jeu de mots soit réellement involontaire…

Pour sortir du lot à Dijon, Bruno Louis tape fort. Il a inscrit en très gros caractères le mot « sexe » sur ses affiches de campagne, suivi de la phrase « maintenant que vous êtes attentifs, occupons-nous du climat ». Un anticonformisme assumé par le candidat, qui savoure le succès de cette provocation.

Sans oublier la candidature provocatrice de Remi Gaillard à Montpellier. Le trublion compte battre ses adversaires avec le slogan « votez pour un vrai clown, votez n’importe qui ». Et côté programme, il promet du sérieux et l’annoncera bientôt sur ses réseaux sociaux.

Retour à l'accueil