La Une de Télérama censurée par Facebook et Instagram ! #barbarabutchchallenge

Une couverture qui a rendu le modèle invisible…


L’hebdomadaire qui fait sa Une sur “le fléau de la grossophobie” est-il interdit sur les réseaux sociaux de Facebook ? Plusieurs internautes ont vu leur publication de cette couverture être supprimée. Ce n’est pas nouveau, les algorithmes du leader des réseaux sociaux n’aiment pas la nudité, même quand elle n’a rien de pornographique et qu’elle est artistique. C’est d’ailleurs précisément le cas pour cette photo, qui ne montre aucun sein, ni sexe, mais beaucoup de peau.

Je suis invisibilisée, on ne peut plus commenter mes stories, on ne retrouve plus mon compte dans le moteur de recherche du réseau, on ne peut plus me mentionner… Ce genre de censure, c’est grave, ça n’arrive que pour les gros.

Leslie Barbara Butch à Télérama

Le compte Instagram du modèle, la DJ et activiste Leslie Barbara Butch, a même été fermé après avoir publié l’image dans sa story. Son accès a été rétabli 24 heures après, grâce à l’une de ses connaissances qui travaille chez Instagram France… Depuis, pour inciter ses abonnés et les autres à partager la photo, elle a lancé le hashtag, #barbarabutchchallenge avec un mot d’ordre : #niquelagrossecensure !

Ce n’est pas la première fois que Télérama est victime d’une censure des réseaux sociaux. Il y a quelques années, leur page Facebook avait été suspendue quelques heures pour avoir partagé un article sur « L’Origine du monde », le célèbre tableau de Gustave Courbet.

Retour à l'accueil