Les 9 travaux de Carrefour ! #Carrefour

Rayons supprimés, arrivée de Darty, plus d’outlets, l’alimentaire, …


L’enseigne entre dans une nouvelle ère de profonde transformation de ses hypermarchés. Le but étant de faire remonter la rentabilité des magasins Carrefour. Des pertes justifiées par la fuite de la clientèle vers les sites e-commerce et d’autres distributeurs spécialisés.

Ainsi, de nouveaux concepts, confirmés le 31 janvier dernier aux organisations syndicales par Marie Cheval, la nouvelle patronne des hypermarchés, vont être mis en place ces prochains mois dans les rayons. Découvrez les 9 travaux de Carrefour :

  1. Des espaces Darty ou Fnac. Déjà testé dans les hypermarchés de La Ville du Bois dans l'Essonne et de Limoges en Haute-Vienne, le concept sera étendu cette année à trois autres hypermarchés et une expérimentation similaire aura lieu avec la Fnac. Il faut dire que le le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, connait bien Darty et la Fnac pour avoir supervisé leur alliance à l’époque. En 2010, Carrefour avait déjà tenté d’implanter un corner Virgin dans ses rayons en vain.
     
  2. Beaucoup moins de non-alimentaire. Après avoir refilé la gestion de l’électroménager à Darty-Fnac, Carrefour va transformer toute la partie non-alimentaire de ses hypers. Surtout parce qu’elle représente 68% de la perte de chiffre d'affaires ! Alors que les rayons bijouterie, photo et gros électroménager vont disparaitre, les rayons bazar seront réduits en surface mais avec des produits plus souvent renouvelés. Et donc plus aucun vendeurs sans ces zones.
     
  3. Plus d’espaces spécialisés. Le rayon des animaux va s’agrandir et se perfectionner pour le plus grand plaisir des propriétaires de chiens, chats, oiseaux, etc. Ainsi, un rayon animalerie sera en test dans l'hypermarché de Chartres à partir du 15 mars. Autre espace qui va muter positivement : l'univers beauté, santé, bien-être et parapharmacie. Là encore, le test d’un nouvel espace "Beauté plurielle" est prévu au printemps au magasin de Carré Sénart en Seine-et-Marne.
     
  4. Dynamiser le drive et la livraison. Carrefour envisage l'ouverture de 8 nouveaux drive cette année et l'extension de 67 existants. Son service de livraison « Carrefour livré chez vous » sera étendu à 90 nouveaux hypermarchés d'ici la fin de l'année. Tout comme son service de traiteur en ligne qui sera généralisé.
     
  5. Développer les outlets. Ces espaces de déstockage, proposant des invendus à prix bradés, vont débarquer dans une dizaine d’hypers supplémentaire. Et comme cela fonctionne déjà très fort, il y en a de moins en moins d’articles à vendre... Alors Carrefour envisage alors d’ouvrir ses outlets à des stocks extérieurs, à l'image de ce que font les discounters comme Noz.
     
  6. Assumer l’arrivée du low cost. Certaines grandes surfaces vont devenir à 100% discount. Cela sera bientôt le cas à Avignon, avec un modèle baptisé "Essentiel". Les clients retrouveront tous les codes du low cost : des prix bas, un marché en libre-service uniquement et une offre basique pour les produits de grande consommation. L’objectif à terme est d’étendre ce concept à une dizaine de magasins en France.
     
  7. Pleins feux sur l’alimentaire. Le concept "Next", avec une surface de vente réduite et restreint quasi exclusivement à l’alimentaire, va être mis en place dans 4 hypermarchés. D’abord à Dijon Toison d'Or, où le client évoluera dans un espace alimentaire classique, avec des focus sur bio et les produits frais, et dans une partie "expert" mettant en avant des zones spécifiques comme "beauté" ou "animalerie". Une nouvelle offre de restauration sur place fera aussi son apparition.
     
  8. Des rebonds en gestion. Un programme prévoit de donner plus d'autonomie aux directeurs de 5 hypermarchés en difficulté, en s'inspirant des méthodes des indépendants qui reprennent des magasins à problèmes. Les transferts d'hypermarchés en location-gérance vont également se poursuivre. Après les 5 sites de 2018, 10 hypermarchés supplémentaires seront concernés cette année, ils seront principalement confiés à d'anciens directeurs de magasins.
     
  9. Toujours automatiser. Plus de 200 magasins seront équipés en partie de caisses automatiques et 168 seront dotés de "scannettes" à codes-barres. De plus, 50 stations-services vont également passer en tout automatique.
Retour à l'accueil