Denis Balbir est contre les commentatrices de matchs de football (vidéo) #FRAALL

Un avis pas très fair-play.


Ce mardi, le journaliste et commentateur de la Six et de RTL s’est lâché sur le plateau du Buzz TV du Figaro. Il était invité à l’occasion de la diffusion ce mardi soir de la rencontre de Ligue des nations, entre la France et l'Allemagne sur M6.

A la 17ème minute de l’interview, Denis Balbir répond qu’il ne supporterait pas d’entendre des matchs de football commentés par des femmes. Il relativise toutefois en affirmant être favorable au recrutement de femmes, notamment d'anciennes joueuses, en tant que consultantes et expertes. Ses collègues du groupe M6 vont apprécier…

Commenter le foot masculin par une femme, je suis contre. Vous me posez la question, je réponds. Je suis contre, pourquoi : parce qu'une femme ne pourra jamais avoir un timbre de voix. Dans une action de folie, elle va monter dans les aiguës. Donc ça va être un peu plus délicat de supporter. Je sais qu'on va me traiter de misogyne et de sexiste. Brutalement, c'est la vérité. Mais ce n'est pas parce que c'est une femme ! C'est parce que le timbre de voix ne fonctionnerait pas. C'est vrai. Mais ce n'est pas ce que je veux dire. Ce n'est pas parce que c'est une femme. […] Ça marche mieux sur un match féminin, car elle a un rôle de consultante. Il y a le rôle de commentateur en numéro 1 et de consultant en numéro 2. Pour une femme, ce rôle de numéro 1 serait plus dangereux, même pour elle […] Après, mettre une femme en tant qu'experte sur le foot masculin, ça ne me dérangerait pas. Si c’est quelqu’un qui a du nez, qui techniquement sait décrypter du foot masculin comme féminin, pour moi il n’y a pas de barrière.

Denis Balbir dans le Buzz TV du Figaro

Des propos homophobes en avril.

Ses propos ont été largement été repris, souvent partiellement, et très commentés sur les réseaux sociaux toute l'après-midi. Pourtant, il y a un an Estelle Denis déclarait à Pure Médias ne pas apprécier les voix de femmes aux commentaires. La journaliste de L’Équipe ne se sentirais pas de commenter des matchs de football.

Ce n’est pas le premier dérapage de Denis Balbir cette année. Lors du match OM-Leipzig en avril dernier, le commentateur avait tenu des propos homophobes hors antenne : "Je suis bien content pour ces pédés-là arrogants au match aller". Il avait été suspendu pendant un peu moins d’un mois par le groupe M6.

Retour à l'accueil