Ces marques qui sont entrées dans notre vocabulaire #antonomase

Frigidaire, Caddie, Sopalin, Kleenex, …


Ces mots, qui sont des déclinaisons de noms propres ou d’entreprises, ont révolutionné le vocabulaire des franaçais pour plusieurs générations. Découvrez une sélection de ces marques qui ont tout simplement remplacé des noms communs.

Une antonomase est une figure de style ou un trope, dans lequel un nom propre ou bien une périphrase énonçant sa qualité essentielle, est utilisé comme nom commun, ou inversement, quand un nom commun est employé pour signifier un nom propre. Certaines antonomases courantes finissent par se lexicaliser et figurent dans les dictionnaires usuels (« une poubelle », « une silhouette », « un don Juan », « un harpagon », « un bordeaux », « un roquefort », « le macadam », « un gavroche », « un tartuffe », etc)

Wikipédia

Frigidaire

La firme « Frigidaire » avait contaminé le mot réfrigérateur dans les années 1920. En effet, « Frigidaire » est une marque lancée par General Motors en 1918. Elle est devenue un synonyme de l'appareil électroménager. Peut-être n'est-ce pas un hasard si le raccourci « frigo » est aussi utilisé pour le désigner...

Caddie

Ce chariot à roulettes que vous libérez d'une rangée de dizaines d'autres chariots, à l'aide d'une pièce de monnaie, se désigne communément par le mot « caddie ». Là encore, ce terme nous vient de la marque « Caddie », déposée en 1958. Cette même année, le premier supermarché ouvre en France, dans la ville de Paris. Son créateur, Raymond Joseph, un homme d'affaires à la tête de l'entreprise Ateliers Réunis (société fabriquant des objets en fils métalliques) appréciait particulièrement le golf. Or, en anglais, « caddie » désigne un « garçon affecté au service d'un joueur de golf et qui est chargé de transporter son étui à clubs ».

Tupperware

Cette boîte de conservation au couvercle hermétique a été inventée aux États-Unis en 1946, par le chimiste Earl Tupper. La marque, déposée en 1974, est donc bien composée du nom de son fondateur et de « ware », qui signifie « article », le hardware étant la quincaillerie. Il est possible parfois de voir le nom francisé en « tupéroire ».

Sopalin

C’est l’acronyme de « Société du Papier Linge », une entreprise française crée 1946. Très populaire dans les familles, le mot Sopalin est depuis utilisé pour désigner n'importe quelle marque d’essuie-tout.

Kleenex

Son nom est un dérivé de « clean » pour nettoyer et de « ex » en référence à Kotex, une marque d'une ligne de produits du secteur de l'hygiène féminine, appartenant au même groupe Kimberly-Clark. Car en 1924, les premiers Kleenex sont des produits destinés au démaquillage. Mais le succès n’est pas tout de suite au rendez-vous car l’hygiène féminine est taboue à l’époque. Quatre années plus tard est lancée la célèbre boite distributrice, avec sa fente sur le dessus pour permettre d’attraper facilement les feuilles. Le responsable de la conception produit de chez Kimberly-Clark utilise les serviettes cosmétiques Kleenex à la place des traditionnels mouchoirs en tissu et réussit à convaincre le responsable de la publicité de faire un essai en communiquant sur cet usage du Kleenex. Il faudra néanmoins attendre jusqu’en 1930, avant que le Kleenex ne commence à s’imposer aux Etats-Unis comme le remplaçant du mouchoir en tissu. La marque la plus connue au monde est donc tout logiquement entrée dans le langage courant pour désigner tout type de mouchoir jetable en papier.

Botox

Cette toxine apparaît d'abord dans les années 1990. Une marque obtenue par acronyme de Botulinum toxin, c’est-à-dire « toxine botulique », une très puissante neurotoxine. Aujourd'hui, certains utilisent volontiers, sans doute avec une pointe de sarcasme, l'adjectif « botoxé ». Cette toxine était autrefois porteuse de mauvaises nouvelles : « Ce violent poison était connu pour être à l'origine d'une intoxication parfois mortelle, le botulisme, causée par la consommation de charcuteries ou de conserves avariées ». Botulisme et botulique sont deux mots construits sur le latin botulus, « boudin ». Or, c'est dans les intestins que se développait le germe de l'intoxication. Au début des années 1990, un couple de médecins canadiens a l'idée d'utiliser l'effet paralysant pour combler les rides du front.

Chamallow

En anglais, ce bonbon se dit « marshmallow ». La marque Chamallow appartient à la société Haribo depuis plus de 30 ans. Peu à peu, elle est devenue un synonyme de la guimauve, une spécialité de la Belgique. Cette friandise partage son nom avec celui d'une plante herbacée dont les racines produisent une poudre, reconnue pour ses bienfaits médicaux.


Retrouvez encore plus de drôles de mots qui ont changé nos vies depuis 50 ans dans l’ouvrage d’Alain Rey.

Retour à l'accueil