Un policier tabasse un détenu au tribunal #violence

La vidéo surveillance qui choque !


Violence policière. La scène a été enregistrée par les caméras de vidéosurveillance du nouveau tribunal de Paris, situé Porte de Clichy dans le 17ème arrondissement, le 9 juin 2018. Un détenu, présenté comme un migrant, refusait de retourner dans sa cellule après avoir été aux toilettes. Face au gardien de la paix le ton semble monter, et ce dernier va devoir le maitriser au sol, puis lui mettre des menottes dans le dos.

Plus grave, il le jette dans sa cellule et le passe à tabac, alors qu’il ne présente plus aucun danger. Il continuera de le frapper au sol, à plusieurs reprises, malgré l’arrivée de ses collègues venus en renfort. Selon le site Là-bas si j'y suis, qui diffuse la vidéo choc, le policier aurait même fait circuler ces images au sein d’un groupe de discussion interne aux policiers pour se vanter. Le détenu n’aurait pas porté plainte et devait être jugé en comparution immédiate pour vol.

À la suite de ces images et ces révélations, deux enquêtes ont été ouvertes par le Parquet de Paris. Une première pour « violences par personne dépositaire de l'autorité publique » et « faux », et une seconde pour « introduction frauduleuse dans un système automatisé de données » en raison de l'extraction et de la diffusion des images de vidéosurveillance.

Le policier violent a été suspendu à titre conservatoire par Gérard Collomb, placé en garde à vue, puis libéré ce samedi et mis en examen pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique » et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer des fonctions au sein du tribunal et sur la voie publique. Le fonctionnaire risque jusqu'à 15 ans de réclusion criminelle.

Retour à l'accueil