Quand Carrefour s’approprie l’œuvre d’une dessinatrice #copie

Le dessin de la discorde.


Au moins un magasin de l’enseigne de grande distribution a mis en tête de gondole une illustration de Mysticlolly. Ce dessin a été placé au rayon librairie, notamment à Brive la Gaillarde, sans autorisation, ni rémunération. La dessinatrice, qui a demandé des comptes à Carrefour dans un premier temps via leur page Facebook sans succès, a relayé l’information sur ses réseaux sociaux et son blog. Pourtant, le site de l’intéressée précise qu'en dehors du cadre scolaire, toute utilisation de ses dessins est strictement interdite.

Quelques heures après le signalement, le dessin a été retiré du rayon, rendant impossible le constat d'huissier qu’elle avait prévu ce lundi. Sur leurs réseaux sociaux, les équipes de Carrefour précisent qu’ils souhaitent réparer leur erreur, et que toute la lumière sera faite afin que la dessinatrice ne soit pas flouée. Un accord à l’amiable devrait sans doute être trouvé dans les prochaines heures à l’issue des échanges. Mysticlolly confirme être en contact avec l’enseigne :

J’ai été contactée par une personne du magasin qui doit joindre son service juridique pour m’apporter une réponse dès lundi. J’ai eu mille mille excuse car mon dessin était tellement joli. Ils ont reconnu avoir fait une “boulette” et m’ont confirmé que le dessin a été retiré de la gondole. Je ne compte cependant pas me contenter du retrait !

Mysticlolly

Retour à l'accueil