Jean-Michel Cohen fait nettoyer les articles sur sa condamnation #censure

Les sites infos invités à se mettre au régime.


Le nutritionniste est en pleine promotion de son nouveau livre « Maigrir en bonne santé » aux éditions First, et histoire d’équilibrer la balance Jean-Michel Cohen a fait appel à une agence de réputation en ligne. Son objectif : contacter les sites d’infos, comme Le Monde ou encore Franceinfo, et "minorer la visibilité" des articles traitant de sa condamnation. En effet le médecin a été condamné en 2015 par l'Ordre des médecins à deux ans d'interdiction d'exercice, dont un an avec sursis, entre le 28 juin 2017 et le 28 février 2018. Après s'être pourvu en cassation, le nutritionniste a été interdit d'exercer la médecine. Dans le viseur, son site de conseils nutritionnels Savoir-maigrir.aujourdhui .com qui présente un caractère publicitaire et commercial.

Il y a (déjà) prescription docteur ?

L'agence iProtego missionnée par Jean-Michel Cohen conseille aux rédactions de désindexer ou d'anonymiser les articles sur sa condamnation. "Son nom pourrait être remplacé par « un nutritionniste »", propose l’agence de réputation en ligne. Ainsi l’info finirait aux oubliettes dans les moteurs de recherche. De son côté l'Ordre des médecins confirme qu’un “médecin a le droit comme n’importe citoyen, de surveiller et d’agir pour sa réputation en ligne”. Mais aucun des articles de franceinfo.fr, du Monde ou du HuffPost évoquant la condamnation de Jean-Michel Cohen n'ont été modifiés au moment où nous publions le nôtre. Ce qu’il a récolté c’est finalement qu’un « effet Streisand », car certains sites ont préféré faire un article sur cette demande inattendue…

Retour à l'accueil