60 tonnes de vêtements défectueux ont été incinérés par H&M ! #gaspillage

Une méthode bien loin du développement durable.


L’enseigne de prêt-à-porter est accusée par une enquête de journalistes danois d’avoir détruit 12 tonnes de vêtements par an, soit 60 tonnes depuis 2013. Ainsi 30 000 pantalons, bleus foncé pour femmes et à thème cow-boy pour enfants, invendus et encore avec leurs étiquettes, ont été incinérés par des sociétés d'élimination de déchets. Pourtant H&M est pionnière en développement durable, avec de nombreuses campagnes de sensibilisation et de recyclage qui ont eu beaucoup d’impact positif.

Recyclez, on détruit.

Face à ses révélations très mauvaises pour son image, H&M s’est justifié en indiquant que ces vêtements avaient été détruits car ils ne remplissaient « pas pleinement les règles de sécurité ». Mais la marque s’est enfoncée en précisant ensuite que ses articles affectés contenaient « un taux élevé de plomb » ! Une information en opposition total avec la politique de développement durable du groupe. Un énième dérapage pour H&M qui confirme la surproduction de vêtements et une cadence de consommation imposée aux clients, qui n’achètent pas forcément davantage…

Retour à l'accueil