itw-guillaume-copie-1.jpg

Ancien avocat devenu organisateur de soirées, il a été révélé fin 2011 par les Anges de la Téléréalité 3 sur NRJ 12, en tant que candidat anonyme. A travers une longue interview, Guillaume Lemaire Van Kann revient pour Sansure et sans langue de bois sur son casting, son aventure dans les Anges, et ses projets de soirées.

Tu étais l'ange anonyme lors de cette saison 3. Comment as-tu été contacté pour participer à l'émission ?
En fait, je n'ai pas vraiment le droit de le raconter... J'ai postulé sur le site de NRJ12, et il s'est trouvé que le casteur m'avait déjà vu pour d'autres émissions, pas forcement de téléréalité mais pour être animateur ou en tant que chroniqueur. Il s'est souvenu de moi, et j'ai eu la chance d'avoir accès directement au casting vidéo (screen-test), et j'ai petit à petit franchi les étapes. J'ai ainsi passé trois castings vidéos avec les producteurs et la chaîne. J'ai été choisi je crois me rappeler trois semaines avant de partir à New York, et j'ai su que j'étais le premier ange anonyme des Anges de la Téléréalité.


Si tu avais du faire une émission de téléréalité, vers laquelle te serais-tu tourné ? Et laquelle n'aurais-tu vraiment pas pu faire ?
J'avais été plus qu'approché pour la saison 4 de Secret Story, dans la case du candidat que Benoit a finalement été, mais mon entourage m'avait vraiment dissuadé de rentrer dans cette émission. J'avais peur de ce qui serait montré de moi dans le cadre des quotidiennes, que la production ne décide de montrer qu'une seule partie de ce que je pouvais être, ou encore de ce que je pouvais faire. Je pense que l'on m'a découvert dans les Anges au confessionnal, où j’ai un peu taclé tous les autres candidats, mais aussi très franc avec tout le monde, "the boy next door" : le garçon sympathique mais entier. Et j'avais peur que dans Secret Story, on ne montre pas forcément la meilleure partie de moi, qu’on ne me montre que critiquer au confessionnal et qu’on oublie le reste... Mais après j'aurais pu rester dans cette maison avec tout le monde si je n'avais pas pensé à ça, cela ne m'aurait pas dérangé de rester enfermé avec des gens. Mais j'avais peur de tout ce qui allait être fait de mon image, et ça ne valait pas le coup de mettre entre parenthèse ma vie professionnelle pour un temps si long et un risque si important d’être grillé à la sortie. Sinon j'aurais adoré faire une émission d’aventure comme Koh-Lanta, Pékin Express, ... car, même si ça ne se voit pas vraiment, je suis aventurier dans l’âme ! (rires) Des émissions que je n'aurais pas pu faire, des pourries comme l'Amour est Aveugle, L'île des Vérités, L'île de la Tentation, ... Faut pas me foutre dans des trucs qui ne servent à rien !


Ton objectif à New-York était d'organiser des soirées. As-tu atteint cet objectif et qu'en est t-il aujourd'hui 9 mois après ?
L'objectif déjà était d'organiser une soirée et pas forcément de m’installer à New York pour faire des soirées toutes les semaines. La soirée a eu lieu dans le club d’un grand hôtel new-yorkais, et elle s'est super bien déroulée. Mon trip dans ma vie d'organisateur de soirées c'est d'organiser des soirées dans plein de villes dans le monde. Et puis je dirais que ce n'est pas facile de créer de vrais contacts avec des New-Yorkais pour revenir organiser une soirée, quand tu restes 6 semaines, dans une maison même si tu n’es pas complètement enfermé, mais que tu vois ton co-organisateur de soirée seulement cinq fois, voir un peu plus car on s'est vu en off aussi avec Pierre-Antoine. Donc le but est atteint, j'ai juste le regret qu'on ait oublié la deuxième partie de mon objectif à New-York qui devait être d'organiser un mariage gay. Et je n'ai pas eu l'occasion, parce que la production n'a pas rencontré les bonnes personnes, il s’est révélé difficile d'approcher des wedding planner. Cela restera un gros regret parce que c'est quelque chose que j'aurais voulu faire, et revenir à Paris en ayant relevé ce défi. Aujourd'hui les soirées continuent à Paris, et bientôt dans le reste du monde !

 
Faut-il être un ange pour organiser des soirées ?
Ah ah, oui mais être un ange d'une certaine façon. Je pense qu'il faut aimer les gens, et je pense que les anges aiment les gens. Et en même temps il faut être un peu démon parce que la nuit est quand même un métier très compliqué. Il faut aussi savoir ne pas se laisser marcher dessus, faire sa place, et en même temps sans marcher sur les autres. Comme je dis souvent : il faut avoir la justice avec soit, sentir que ce que tu fais est juste, et une fois que tu arrives à être juste le plus souvent, tu es cool, et ce dans n'importe quel boulot. Il y a certains de mes concurrents que je ne supporte pas pour leurs attitudes et leur façon de travailler puis il y en a d'autres avec qui on s'entend très bien et certains qui sont de vrais amis. En tout cas, il faut être bienveillant et prévenant avec les gens pour qu'ils veuillent revenir faire la fête avec toi.


Réputé pour être une langue de vipère, tu vas pouvoir nous dire ce qui n'a été diffusé à la télé ?
(Rires) Il y a eu tellement de choses qui n'ont pas été diffusées ! On va dire qu'il manque beaucoup d'embrouilles entre Mickaël Vendetta et moi, quatre ou cinq quand même. Il manque le dernier jour où juste avant de prendre l'avion on a faillit en venir aux mains, où s'est Mathieu Edward qui s'est interposé entre lui et moi, et qui lui a demandé de s'assoir parce qu'il racontait de la merde. C'est Mathieu qui m'a un peu protégé, même si je n'ai besoin de personne pour me protéger, c’était très appréciable que Matt prenne ma défense. On ne m'a pas vu visiter les clubs à New-York pour choisir le club où je voulais organiser ma soirée, on ne nous a pas vu faire la fête en off, on ne m'a pas vu les jours off avec mes potes gay parisiens ou new yorkais, on ne m'a pas vu faire la fête avec Pierre-Antoine chez lui trois week-end de suite à la fin, ... Il y a plein de choses qu'on ne voit pas, il y en a trop, mais on ne peut pas tout raconter non plus !


Avec qui tu as gardé contact ?
J'ai vraiment gardé contact avec deux personnes. La première c'est Myriam Abel, avec qui je suis souvent en contact parce qu'on s'apprécie beaucoup et on a un peu la même façon de voir les choses... Elle est venue chanter à l'une de mes soirées il n’y a pas très longtemps. Et l'autre personne c'est Kévin, d'Hollywood Girls maintenant, qui est resté un vrai coup de cœur et une super rencontre, et que je vois assez régulièrement. On s'appelle, on se donne des nouvelles. La personne que j'ai un peu perdue de vue c'est Benjamin Kalifa, qui travaille beaucoup. Je croise souvent Kamel. Et j'ai plus trop de nouvelles d'Emilie depuis qu'elle est en couple...
 

 

C'est difficile de poser pour Clara Morgane ? (dans un épisode ils avaient réalisé un calendrier pour une association)
Super facile ! (rires) En plus je les ai tous défoncé parce que cela m’a pris deux minutes trente pour faire la photo. Une chose qu'ils n’ont pas montré d'ailleurs : la veille j'ai fait le stylisme de tous les candidats avec Clara Morgane. Certaines des fringues de Kevin sont à moi, Benjamin avait mon écharpe ! Donc super simple, comme on me voit le dire dans l'épisode j'ai l'habitude de me mettre en scène pour mes photos de flyer. Je ne suis pas du tout mannequin mais je sais comment ça fonctionne, et je comprends comment on doit faire quand le photographe te dit de faire le dingue, d'avoir l'air gouffy, etc. J'ai fait deux séances photos à New-York, on a pu voir que j’étais un tout petit peu professionnel dans ce domaine. Clara Morgane est quelqu'un que j'apprécie particulièrement, qui est une jolie personne !


J'ai lu que ta soirée "Les garçons en culotte courte" pourrait débarquer à Shanghai à la rentrée, qu'en est-il de ce projet ? Et de ta grosse soirée en janvier ?
Shanghai est toujours en pourparler, cela sera en septembre éventuellement mais je préfère ne pas précipiter les choses, l’important c’est de faire du qualitatif. Je ne peux pas en dire plus pour le moment, parce que c'est en cours. J'ai un excellent contact là-bas et on travaille sur la soirée activement. Quant à la grosse soirée de janvier, on fêtera au 1979, le nouveau club qui m’accueille, les 4 ans de ma soirée "les garçons en culotte courte". Quatre ans déjà dans la nuit, c'est bientôt la retraite ! (rires)


Quels sont les programmes que tu regardes et ceux que tu ne regardes pas à la télé ?
Je suis un grand fan de la dernière saison de Pékin Express. L'amour est dans le Pré, même si je n’arrive pas à tout regarder j'aime bien cette émission. Fan de toutes les séries américaines, mais pas Les Experts car c'est un peu saoulant, mais d'autres comme Esprits Criminels. J'aime beaucoup toutes les fictions françaises de M6 ou encore le programme court En Famille, car j'y ai une de mes copines qui y joue, Charlie Bruneau (le rôle de Roxanne) donc j'ai vraiment plaisir à la regarder tous les soirs. Je n'arrive surtout pas à regarder Confessions Intimes, Strip-tease, Tellement Vrai, Ma Vie à la Télé, ... Je ne comprends pas ce que les gens font dans ce genre d'émissions. Comme mes amis regardent pour se moquer de ces gens là, tout le monde le fait d'ailleurs comme ça, et bien j'ai quand même du mal à me moquer des gens. Même si certains vont dire que je me moque souvent des gens mais pour des bonnes raisons et parce qu'ils sont en face de moi... Mais je n’aime pas regarder les gens se donner en pâture comme ça. Je peux m'occuper de régler son compte à quelqu'un, mais ça je n'aime pas, je ne trouve pas cela courageux de se foutre de la gueule des gens derrière son poste de télévision.

 

Qu'est-ce que tu as pensé des Anges 4 ?
Je n’ai pas beaucoup regardé les Anges 4 pour être honnête. J'ai eu du mal à regarder Myriam Abel évoluer sans moi. Mais de ce que j'ai regardé, j'ai trouvé qu'il y avait quand même beaucoup d'action et beaucoup d'engueulades. Et en tant qu'ancien Ange, forcement tu te souviens de ton expérience et il y a une certaine nostalgie à regarder le programme. On m'a souvent posé la question à savoir avec qui je me serais bien entendu dans cette saison 4, j'ai répondu différentes choses, et au final je ne sais pas ! Je pense qu'il faut vivre le truc... Peut-être que je me serais bien entendu avec Amélie finalement ! Mais aucune idée, en vérité il faut découvrir les gens sur place pour savoir comment cela peut se passer.


Est-ce qu'il y a une question qu'on ne t'a jamais posée et que tu aimerais qu'on te pose ?
C'est par rapport aux Anges 3 : qu’est ce qui a fait de moi le premier Ange anonyme ?


Alors Guillaume, pourquoi tu as été le premier Ange anonyme ?
(rires) Je pense que j'étais le seul capable de rembarrer Mickaël Vendetta. Et dans leur casting d'anciens de la téléréalité, ils n’avaient trouvé personne pour le calmer et le redescendre de son nuage ! Ils avaient besoin de quelqu'un d'intelligent je pense. Je me la raconte un peu en disant ça, mais quelqu'un qui était capable de le pendre en face, de lui dire ses 4 vérités, et de ne pas avoir peur de lui. Et je me suis rendu compte, après coup, que quand j'ai passé le casting on m'avait demandé les deux types de personnages que je ne supportais pas en téléréalité. Et j'avais répondu la blonde belge et Stéphanie était là, et le beauf de première type Félicien de Loft Story ou Mickaël Vendetta et lui était là aussi ! Donc mes attentes pour me faire chier et interagir avec tout le monde étaient là, c'est à mon avis pour cela que j'ai été choisi. Je dois finalement une chose à Mickaël Vendetta c'est que je serais le seul à lui avoir dit un jour autant de grossièretés devant une limousine et personne n’est prêt d’oublier ce passage des Anges de la Téléréalité.


Tu fonctionnes normalement avec le bouche à oreilles ou par sms pour tes soirées, peux-tu nous donner quelques infos sur tes prochaines soirées smart, branchées, et déjantées ?
Cela se trouve sur internet : "les garçons en culotte courte"... Faut faire la démarche. Je ne donne pas plus d'informations que ça !


Pour terminer un petit jeu, on te donne les réponses, et tu nous donnes les questions correspondantes selon toi :
- Un gros plan sur Benjamin.
Que faire pour observer un rapprochement étrange, deux mains dont la mienne qui se serrent derrière Myriam, Karine, et Marlène lors du casting avec Prodigual ?

- Manger des piments avec Stéphanie.
Comment a-t-on foutu la honte à Mickaël Vendetta ?
L'histoire c'est que j'ai piqué des piments oiseau au moment d'une épreuve avec Benjamin, j'en avais pris deux et les avaient ramenés à la maison. J'avais lancé un défi à Mickaël, et autour de la table il y avait Kévin et Stéphanie également. Et la première à se lancer, alors que tout le monde voulait que Mickaël joue avec quelqu'un, c'est Stéphanie qui prend le piment ! Et là je regarde Kévin et Mickaël et je me dis "il faut absolument que je le mange, parce que sinon je vais vraiment avoir l'air d'un con". Donc je mange le piment avec Stéphanie, et on a mis 45 minutes à s'en remettre ! Le meilleur dans cette histoire c'est la tête de Kévin qui me fait "mais moi je voulais le manger". Je me dis sur le moment que c'est vraiment un jackass ! Et Mickaël, dont on a pu se moquer pendant plus d'une journée, en disant que même Stéphanie qui était une meuf avait eu le courage de manger le piment, lui avait oublié toute forme de courage depuis bien longtemps!


- Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse.
Quel est l'un de mes principes de vie ?

Retour à l'accueil