temoignage-drame-koh-lanta.jpgAlors que les candidats et les équipes de production sont maintenant rentrées en France, le décès de Gérald Babin pendant le tournage de la 16e saison de Koh-Lanta prend une tournure polémique. Une affaire qui ne profitera pas à un éventuel retour de Koh-Lanta sur TF1...

Un témoignage accuse la production
Le site d'Arrêt sur Images a diffusé le témoignage anonyme d'une personne présente pendant l'accident au Cambodge, et remet clairement en cause la version de la production, ainsi que son attitude et celle du médecin Thierry Costa. Cette nouvelle version viendrait directement d'un membre de l'équipe d'Advenure Line Production. Voici son récit :

"Très vite, Gérald s'effondre, la tête dans le sable. Il ne bouge plus. (...) Il est évident pour n'importe quel observateur présent, rien qu'en le regardant, que Gérald va très mal avant même que l'épreuve du tir à la corde ne commence. Quelques minutes se passent. Le médecin présent sur place s'inquiète et demande l'autorisation à la production d'intervenir. La production refuse : pas avant que le jeu ne soit terminé. D'autres minutes se passent. Le médecin insiste. Même refus de la production. Gérald git toujours par terre, la tête dans le sable, immobile. Certaines personnes me rapportent avoir entendu Gérald appeler "A l'aide !". La production refuse toujours l'intervention. Finalement, le jeu se termine. Il s'est écoulé environ 10 minutes, peut-être plus, entre le moment où Gérald s'est effondré et le moment où le médecin intervient finalement. L'intervention du médecin est filmée, et comme la première prise de son intervention n'est pas bonne, on lui fait rejouer son entrée ! Il a d’abord été décidé d'évacuer Gérald à l'hôpital par bateau, alors qu'un hélicoptère est théoriquement disponible, mais cela est jugé inutile et trop couteux par la production. Gérald est embarqué, le trajet jusqu'à l'hôpital doit durer plusieurs heures. Il reperd connaissance à bord du bateau. Le médecin s'inquiète sérieusement et demande une évacuation en hélicoptère. Malheureusement, on ne retrouve pas le numéro de mobile du pilote de l'hélicoptère : on perd encore beaucoup de temps pour finalement être capable de le joindre. On parvient une nouvelle fois à ranimer Gérald à bord du bateau. Il embarque finalement dans l'hélicoptère, au moins deux heures après son malaise initial. On ne le reverra jamais vivant". En clair, la production aurait empêché le médecin d'intervenir auprès de Gérald alors qu'il était inconscient ! Un récit qui concorde avec l'intervention de la société Helicopters Cambodia : "Lorsque nous avons reçu un premier appel, le patient était sur un bateau... Nous sommes intervenus, et nous avons chargé le patient depuis l’île où se déroulaient les épreuves pour le transférer vers l’hôpital."

Avant l'épreuve du tir à la corde, les 20 candidats auraient patienté pendant 4 heures sous 40°C !
"Les cadreurs, qui pourtant ont droit, eux, de se mettre à l'ombre contrairement aux candidats, sont, pour certains, pas très loin de se sentir mal à cause de la chaleur. Normalement, des parasols auraient du avoir été installés. Mais, d'une manière générale, ce tournage au Cambodge a été globalement très mal préparé et largement improvisé. Le projet initial devait en effet avoir lieu en Birmanie : la production s'est reportée dans la précipitation sur le Cambodge, et pas mal de "détails" le montrent. Exemple : les parasols n'ont pas été livrés". Pourtant, sur Koh-Lanta les parasols hors caméra ne sont pas systématiques, la production s'assure juste que les naufragés volontaires sont à l'abri du soleil, mais cela peut être simplement sous des cocotiers.

Le drame devient une affaire judicaire
Du côté du médecin et de l'infirmière qui ont apporté les premiers soins et de la production c'est silence total, refus de tout commentaire. Adventure Line Production a déposé plainte contre X pour diffamation, suite à ce témoignage : "une accusation anonyme, mensongère et odieuse, relayée par différents médias". Malgré cela, ce vendredi une nouvelle version diffusée par RMC conforte ces accusation, et affirme que la production pousse le concept du jeu à ses limites...

Le parquet de Créteil a parallèlement ouvert cette semaine une enquête préliminaire pour homicide involontaire, afin de "déterminer précisément les causes de la mort. Ce décès s’est déroulé dans un contexte particulier, à l’étranger, lors du tournage d’une émission de télévision, au cours d’un effort. Surtout, la victime était jeune. Elle est née en 1987." Une autopsie a lieu ce vendredi matin à l'institut médico-légal de Paris. D'après les tout premiers éléments rendus publics, et publiés par RTL, aucune anomalie cardiaque ou vasculaire n'a été détectée, le candidat ne présenterait à priori aucune pathologie susceptible d'avoir causé son décès. Dans les prochains jours, les enquêteurs vont auditionner toute les personnes qui étaient sur place dont les candidats, et saisir les vidéos du tournage.

Retour à l'accueil