gildas-grand-journal.jpgMétéo, Petit journal people, Denisot, … c’est quasiment tout Le Grand Journal qui prend une leçon de l’ancien présentateur vedette de la chaîne cryptée. A travers une longue interview accordée au magazine Snatch, Philippe Gildas livre son jugement sur l’émission phare de Canal + ! Extraits : “Aujourd'hui, elle est nulle la météo, mais de mon temps, elle était sérieuse. [...] Vous avez déjà réussi à connaître le temps avec cette météo ? Ce n'est pas une vraie météo. [...] Je crois que Denisot s'en fout complètement. C'est devenu un gag visuel parce qu'il sait qu'il ne peut pas l'enlever (…) Yann Barthès est quand même bien encadré ; on lui file une entrée et une sortie. Michel Denisot que je connais bien vérifie sûrement que Barthès n'a pas un pétard qui va faire exploser toute la baraque. De notre temps, l'émission pouvait être bouleversée à tout moment. [...] Le Grand journal remplit les mêmes missions que Nulle Part Ailleurs mais d'une manière adaptée à son temps. Denisot et sa bande sont devenus une référence comme nous en étions une à notre époque. Ce programme est un classique d'aujourd'hui. [...] La question, c'est de savoir si cet enfant va réussir à se renouveler comme nous avons pu le faire. [...] Le Grand journal est devenu un programme de référence et en fait donc un monument complètement rigide. Cette recette marche, impossible d'y toucher. Je ne lui donne donc pas beaucoup de ressources.” Formidable coup de gueule justifiée ou jalousie ? En tout cas à l’époque de Gildas, la météo n’était pas forcement tous les soirs plus clair, et avait aussi un brin de folie. Jugez avec cette météo exceptionnelle de 1996 présentée par Laurent Gerra et Virginie Lemoine :

Retour à l'accueil