Chaque mois depuis près de trois ans, Pascal le Grand Frère est devenu une émission culte.
Mais les clashs, tensions, et émotions sont-elles réelles et spontanées ?

Pas vraiment naturelles ces scènes selon Le Parisien / Aujourd’hui en France après avoir eu connaissance d’un mail contenant un séquencier de tournage assez précis destiné à Pascal, deux jours avant un tournage à Nantes avec Dylan. Ce document de plusieurs pages (extraits ci-dessous et disponible sur le site du journal), élabore un scénario pour chaque heure de la journée… Alors émission bidon ou préparation trop minutieuse ?

Pour TF1 Production et son directeur général “rien n’est scénarisé, rien n’est joué […] c’est un document de synthèse.” Le fils et sa mère Marianne n’en disent pas davantage : “Les caméras arrivent, ils tournent […] Depuis, j’ai dormi” ajoute Dylan. Mais pour une productrice anonyme qui connaît parfaitement ce types de magazine, “on n’a pas les moyens de tourner la réalité. Ça coûte trop cher. Avec les budgets impartis, on ne peut pas attendre un mois d’avoir les bonnes scènes. Du coup, on demande régulièrement aux témoins de rejouer ou de nous montrer comment se passe leur quotidien. On filme la vie en accéléré, en quelque sorte.”

Julien Courbet, créateur et premier producteur du Grand Frère, qui loue le format à TF1 contre un pourcentage à chaque diffusion, affirme au journal n’avoir jamais eu de séquenciers aussi précis : “De mon temps, les seules choses écrites, c’était : le Grand Frère l’amène ici, l’amène là… On filmait la réalité. On sait que le lundi, c’est le jour du sport, que le mardi, etc. […] La fiche descriptive du témoin, j’en demandais à chaque fois. On me marquait, par exemple : rebelle, déscolarisé, sort tous les soirs, se lève à 11 heures… Il y a un journaliste qui va voir les parents pour ça. Ça permet d’élaborer une stratégie. […] Mais si les scènes étaient rejouées, ce serait honteux.” Le Grand Frère, ce sont 8 ou 9 jours de tournage, avec un budget de 140 000 euros par épisode environ, et des caméras qui filment 24 heures sur 24, comme en télé-réalité finalement.

Il faut maintenant attendre la diffusion de l’émission le mardi 8 décembre afin de pouvoir constater et comparer si le scénario a bien été appliqué…
Retour à l'accueil