mango-bijoux-esclave.jpg

De nombreux internautes scandalisés ont fait pression sur la marque pour demander leur retrait et des excuses. Un bracelet esclave perles, un collier style esclave (au look semblable à celui des esclaves du XIXème siècle), et un bracelet esclave tressé, voilà ce qu'on l'on trouve sur le site de Mango depuis ce week-end. Depuis, une pétition a été lancée, notamment par l'ancienne Miss France Sonia Rolland, afin d'obtenir des excuses publiques de Mango, accusant ces derniers de "faire de l'esclavage un objet de fantaisie et de mode [...] qui banalise ainsi des tragédies qui ont traversé l'histoire de l'humanité et qui frappent encore aujourd'hui des millions d'êtres humains dans le monde". De son côté la marque évoque une erreur de traduction, en s'excusant sur les réseaux sociaux et indiquant procéder à ces corrections. Mais pas complètement : la mention 'esclave' a été retirée de la collection sur le site français, mais les bijoux sont toujours associés à ce nom dans leur moteur de recherche et y compris sur le site espagnol à l'instant ou nous écrivons cet article.

Retour à l'accueil