vieux-groland.jpg
Mais comment Jules-Édouard Moustic et son équipe dénichent ces vieux Grolandais qui n’hésitent pas à être vulgaires, exhibitionnistes, et trash ? La réponse c’est le site Rue89 qui la donne : c’est grâce à Isabelle Doll, directrice de casting. Ces seniors sont des comédiens professionnels ou des amateurs. Ils proviennent souvent de son carnet d’adresse, d’annonces affichées dans des clubs séniors et des journaux parisiens, ou d’un casting sauvage dans des bars par exemple. Et pour jouer un habitant de Groland il faut avoir une gueule, un physique qui colle avec l’image de la principauté, c'est-à-dire être un vieux qui ressemble à un vieux ! Ces acteurs savent tout de même ou ils mettent les pieds (et le reste parfois) : “Avant de venir au casting, je leur demande de regarder une fois l'émission afin qu'ils voient un peu ce que l'on fait. Si ça leur plaît, ils viennent alors en casting vidéo.” explique Isabelle. Pas question de les forcer non plus, ils sont très respectés : “certains sont sensibles à la guerre, d'autres à la religion. […] Un couple avec lequel on travaillait régulièrement est décédé. On a alors envoyé une gerbe de fleurs et nos condoléances à la famille. Avec le temps, de vrais liens se créent.” Et finalement tout le monde s’y retrouve : ces personnes âgées s’amusent, touchent 90 euros brut par jour pour une figuration ou 251 euros brut par jour pour un rôle, deviennent la star de leur quartier ou de leur immeuble, oublient aussi leur solitude, et Groland a surtout sa séquence hilarante !

Retour à l'accueil