dessous-du-mondial-de-football-cm2014.jpg

Faux supporters handicapés, soupçons de matchs truqués, joueurs habitués à la Coupe du Monde, et stades qui restent dangereux : Sansure fait le point sur la face cachée du Mondial 2014…

Faux supporters handicapés
Un réseau mafieux a trouvé une astuce de mauvais goût afin de revendre des places handicapées à des spectateurs valides. En se présentant en fauteuil roulant, ils passent ainsi plus rapidement les contrôles de billets dans les stades, et bénéficiant par la même occasion de bonnes places. Une arnaque dénoncée par la chaîne chinoise CCTV, appuyée par la diffusion de photos sur les réseaux sociaux. Des clichés montrant des “miracles” avec des personnes si se lèvent de leur fauteuil roulant pendant une action. La police est désormais beaucoup plus vigilante sur ces faux handicapés, même si certaines personnes à mobilités réduite sont capables de se lever quelques minutes.

Soupçons de matchs truqués
Le journal anglais Daily Telegraph a tenté en secret depuis plusieurs mois de truquer un match de l’équipe du Ghana, en vue de la Coupe du Monde. En se faisant passer pour une firme d’investissements, ils ont réalisé une caméra cachée lors d’un rendez-vous confidentiel avec Christopher Forsythe (agent de joueurs affilié à la FIFA) et Obed Nketiah (dirigeant influent de la Fédération Ghanéenne). Leur conversation, dans la vidéo ci dessous, porte notamment sur le choix des arbitres qui peuvent influer sur le score du match, avec une contrepartie financière bien évidemment. La publication de ce document prouve ainsi qu’il est très facile d’acheter un match, même dans le cadre très surveillé de la Coupe du Monde. Et la Fifa ne s’en cache pas vraiment, son directeur de la sécurité Ralf Mutschke avait affirmé fin mai : “je sais qu'il y aura eu des joueurs et des arbitres approchés”. Et ce seraient surtout les rencontres de la troisième journée de la phase de poule, pendant lesquelles certaines équipes sont déjà éliminées, que le risque de magouilles est le plus grand. En effet, ces petits arrangements permettent d’ajuster les points de certaines équipes. Alors est-ce que certains matchs au Brésil sont truqués ? Le mystère plane sur les stades…

Des joueurs qui ont déjà participé à plusieurs Coupes du Monde
En effet, si beaucoup de joueurs actuellement au Brésil étaient bien évidemment au Mondial d’Afrique du Sud en 2010, d’autres ont également participé en 2006 en Allemagne, et pour quelques-uns même en 2002 en Corée et Japon. Les années ont passées et leur look aussi : découvrez dans notre image ci-dessus quelques visages de ces cumulards du Mondial ! Par exemple Lionel Messi et Didier Drogba avaient participés au Mondial en 2006, et Samuel Eto’o tout comme Gianluigi Buffon avaient déjà participés au Mondial de 2002 !

Des stades qui restent très dangereux
On le savait déjà, les chantiers des différents stades ont été compliqués et retardés, notamment un édifice en raison d’une tribune qui s’est effondrée pendant les travaux, et sont sortis de terre tout juste à temps à l’occasion de la Coupe du Monde. Mais après plusieurs matchs, en pleine compétition, certains stades et leurs accès restent très dangereux pour les spectateurs. Par exemple le stade du Maracaña à Rio qui est toujours en travaux, autour duquel un escalier vertigineux qui permet aux supporters d’aller ou revenir au stade. Avec le poids des personnes, sa structure bouge énormément, laissant présager un effondrement imminent !

Retour à l'accueil